À la veille du 03 mai : Opération de nettoyage à la Maison de la presse de Tizi Ouzou

02/05/2024 mis à jour: 07:51
1797
La Maison de presse de Tizi Ouzou est délaissée depuis plusieurs années - Photo : D. R.

On a appris aussi qu’une commission de l’APW a prévu, cette semaine, une visite d’inspection pour établir un état des lieux sur la situation de cette infrastructure.

La maison de la presse, Malik Aït Aoudia de Tizi Ouzou, fait peau neuve en prévision, sans doute, de la célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse, coïncidant avec la date du 3 mai de chaque année. En effet, dès la matinée de dimanche, et à la surprise générale, l’établissement s’est animé avec le va-et-vient des agents d’entretien venus nettoyer les lieux.

L’endroit, délaissé depuis plusieurs années, s’est, pour rappel, retrouvé dans un état de délabrement indigne de ce qu’il représente. Les journalistes ont, plusieurs fois, interpellé les responsables concernés sur la situation de cette infrastructure qui est devenue alarmante.

Ces mêmes colonnes ont d’ailleurs dénoncé dans un article paru, il y a de cela quelques mois, l’absence de toutes conditions de travail, étant donné que la bâtisse est abandonnée, «risque de tomber en ruine». Cela n’a cependant pas fait réagir les responsables concernés. La situation est restée telle qu’elle était, voire, elle a même empiré depuis.

En effet, jusqu’à dimanche, ni ménage, ni entretien, ni gestion n’y sont observés. Même l’entrée est dégradée au point de devenir inaccessible aux véhicules. Pour ce qui est du  personnel, seuls des gardiens y sont affectés par les services de la wilaya, assurant, à la fois, le rôle d’ouvriers polyvalents.

Dimanche donc, les agents d’entretien étaient à pied d’œuvre pour tenter de raviver l’image de la Maison de la presse Malik Aït Aoudia, devenue semblable à une maison hantée. On comptait sur les lieux au moins quatre femmes de ménage et autant d’agents venus dépoussiérer la bâtisse de l’extérieur mais surtout de l’intérieur.

Les agents affectés pour l’opération de nettoyage et de désherbage ont commencé par remplacer l’emblème national hissé à l’entrée de l’institution et qui est usé par le temps.

Tout le monde s’interroge sur cet engouement de la part des responsables concernés à nettoyer la Maison de la presse de Tizi Ouzou qui n’a pas connu une opération similaire depuis octobre 2022, soit à la veille de la visite du wali sur les lieux, à l’occasion de la Journée nationale de la presse.

Par ailleurs, il est important de noter que la maison de la presse Malik Ait Aoudia ne nécessite pas seulement un coup de désherbage et quelques journées d’entretien puisque des la bâtisse nécessite déjà des travaux de renforcement pour éviter aux murs, déjà fissurés, de s’écrouler et provoquer carrément l’effondrement de cette maison de presse, puisque le béton de la ceinture de la plateforme se détachent des murs de la structure. Le parking souterrain est toujours inondé.

On apprend aussi qu’une  commission de l’APW devrait effectuer, cette semaine, une visite d’inspection  à cette Maison de presse pour établir un état des lieux sur la situation  de cette infrastructure. 
       
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.