A cause de projets de logements en retard : De sanctions sévères planent sur les promoteurs récalcitrants

26/04/2022 mis à jour: 03:20
3397
Des dizaines de chantiers d’habitat en retard de livraison

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi a indiqué samedi dernier lors d’une réunion d’évaluation du premier trimestre de l’année 2022, en présence des cadres du ministère, que le secteur «n’est pas en passe de distribuer des logements sans contrôle, mais plutôt de développer une approche nouvelle et spécifique pour la gestion du secteur, à travers la révision des lois en vigueur et l’évaluation minutieuse du mode de fonctionnement». 
 

A ce titre, le ministre a souligné l’application des sanctions sévères contre les récalcitrants, dans l’espoir qu’aucun autre problème ne sera enregistré au cours du deuxième trimestre de l’année en cours. S’agissant de la formule Logement promotionnel aidé (LPA et ex LSP), M. Belaribi a fait savoir que de nombreux promoteurs ont failli à leurs engagements envers les souscripteurs, affirmant que l’Etat n’abandonnera pas ces souscripteurs. Il a annoncé des interventions dans nombre de projets pour la réhabilitation de tous les projets LSP et l’examen des dossiers au cas par cas pour permettre aux citoyens d’accéder à leurs logements.

 Dans ce sens, plusieurs projets de cette formule de logements font du surplace depuis des années dans la capitale tandis que d’autres sont entamés en dent de scie. 
 

Une problématique à laquelle des milliers de souscripteurs ne voient pas un dénouement. A titre d’exemple, un projet LPA implanté entre la commune de Birkhadem et S’haoula entamé en 2011 a largement dépassé les délais sans qu’il ne soit livré à ce jour. Les souscripteurs à ce site sont toujours en tractation avec le promoteur afin d’accélérer la cadence du chantier marqué par des arrêts répétitifs. « Dix ans après et le site est loin d’être livré », croit-on savoir. 

A Aïn Taya (extrême est de la capitale), plusieurs projets de type LPA lancés en 2015 n’ont toujours pas été finalisés. Ainsi, la direction de l’habitat de la wilaya d’Alger représentée par une commission technique est appelée à faire une inspection des habitations avant leur livraison aux souscripteurs, et ce en coordination avec leurs représentants. 

Durant le mois de novembre de l’année dernière, le directeur de l’habitat de la wilaya avait donné des instructions pour que tous les projets en retard soient livrés durant le mois de juin de l’année en cours. D’après les statistiques du secteur de l’habitat, ces projets du promotionnel aidé ayant déjà été programmés ont été lancés à hauteur de 50% ce qui a permis un avancement dans le traitement des dossiers, relevant que le manque de foncier entrave le lancement de certains projets contrairement aux autres wilayas.

 Pour ce qui est des projets à lancer dans la ville nouvelle de Sidi Abdellah (Ouest d’Alger), le ministre a annoncé la finalisation du projet de fibre optique, en sus de l’examen d’un projet de construction d’une mosquée fonctionnant à l’énergie solaire, l’élaboration du cahier des charges y afférent ayant été finalisée et la société de réalisation sera domiciliée après l’Aïd El Fitr. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.