71 vétérinaires mobilisés à Tizi Ouzou

25/01/2024 mis à jour: 15:09
1634
Photo : D. R.

Plus de 80% du cheptel répertorié dans la wilaya de Tizi Ouzou ont été vaccinés contre la fièvre aphteuse, au moment où les marchés à  bestiaux demeurent encore fermés comme mesure préventive contre la propagation de la maladie au sein des élevages agricoles.

C’est ce qu’a assuré l’inspecteur vétérinaire de la direction de l’agriculture (DSA) de la wilaya, Nordine Yata, qui rappelle qu’un quota supplémentaire de 14 000 doses de vaccin est disponible au niveau des subdivisions agricoles. Intervenant sur les ondes de la radio locale, le même responsable a rappelé que la vaccination a été entamée le 24 décembre dernier avec un premier quota de doses de 50 000 unités.

Il a expliqué que les mesures préventives de fermeture des marchés de bétail ont été décidées par  le wali Djilali Doumi après la découverte de foyers de fièvre aphteuse.

Selon Yata Nordine, huit foyers de cette maladie sont répertoriés à travers la wilaya, plus exactement à Tizi Rached, Mekla, Bouzeguène, et Tizi Ouzou (Tala Athman). «Les marchés ne seront rouverts qu’après la vaccination de tout le cheptel», a expliqué le même intervenant, invitant au passage les quelque 4500 éleveurs que compte la wilaya à se rapprocher des services concernés afin de faire vacciner et immuniser leur bétail.

«Nous avons mobilisé 71 vétérinaires, dont 46 particuliers, pour la réussite de cette campagne de lutte contre la prolifération des foyers de fièvre aphteuse au sein des élevages», affirme-t-il.Il y a lieu de noter enfin que l’APW de Tizi Ouzou s’implique aussi dans cette lutte.

Des rencontres des membres de la commission de l’agriculture avec les représentants des services concernés, dont la DSA, la CRMA, la chambre de l’agriculture ont eu lieu afin de se pencher sur les différents aspects de la situation actuelle.

Parmi les recommandations de ces rencontres, on notera ainsi «la prise de mesures efficaces pour la préservation du cheptel de la wilaya, l’accompagnement et la prise en charge des éleveurs, dont le cheptel est touché par l’épidémie, ou encore la réglementation des marchés de bétail, la vaccination de tout le cheptel de la wilaya et la mise en application de mesures efficientes afin d’éviter les pertes économiques».     
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.