2e Colloque International en Didactique des Mathématiques (DiMa) : Un musée des mathématiques et d’informatique à Annaba

20/03/2022 mis à jour: 17:39
2199

La wilaya de Annaba aura son «Musée des mathématiques et d’informatique»’. Premier du genre en Algérie, cet établissement scientifique ouvrira ses portes au grand public le mois de mai prochain. 

C’est ce qu’a appris El Watan, jeudi, en marge du 2e Colloque international en Didactique des mathématiques (DiMa) organisé, en visioconférence, à Annaba. «Dans ce musée, implanté au côté de notre école de formation Didactica, il sera rassemblé et classé des collections d’objets mathématiques datant de l’Antiquité jusqu’aux temps modernes, tel le modèle du premier astrolabe arabe, en vue de leur conservation et de leur présentation au grand public. 

Il y aura aussi des maquettes expliquant les théorèmes. Périodiquement des ateliers sur l’informatique et son histoire seront aussi organisés pour initier les élèves à la pensée algorithmique», a expliqué l’initiatrice de ce projet, Mme Karima Sayah, docteur en science de l’éducation et didactique des mathématiques de l’université Claude Bernard Lyon France. Ainsi, ce musée de mathématiques et d’informatique sera, selon son initiatrice, «encadré et animé par une équipe pluridisciplinaire de mathématiciens, physiciens, architectes, biologistes, artistes, etc., regroupant des jeunes, des chercheurs et docteurs pour un objectif commun : instaurer une culture mathématique à travers les activités du musée mais aussi développer la pensée informatiques dès le jeune âge de nos enfants». 

Pour confirmer sa vocation, le docteur Karima Sayah, également membre du comité de l’Association internationale de recherche en didactique des mathématique (ARDM) France a placé ce 2e colloque sous le thème : «Les mathématiques unissent». Un évènement scientifique qui a été organisé en étroite collaboration avec la commission nationale pour l’éducation, la science et la culture de l’Unesco Algérie, le laboratoire de mathématiques et d’informatique de l’université de Tiaret et le Centre pour l’éducation mathématique et informatique (CEMI) de l’école Al Awael (Annaba). «A travers cette journée, nous avons questionné, entre autres, la diversité des unions entre les langues dans le cadre d’enseignement des mathématiques, entre enseignants de mathématiques, chercheurs et didacticiens, entre enseignants de mathématiques et élèves dans l’enseignement obligatoire, mais aussi à l’université. Il a été aussi l’occasion pour s’interroger sur l’union des enseignants de mathématiques et leurs nouvelles ressources, crées ou adaptées durant la pandémie de Covid-19. Enfin, quelles sont les perspectives de cette union, conséquences, interactions : regard ensembliste», a expliqué la même source. 

En visioconférence, des intervenants des différents continents étaient présents, notamment de la Chine, le Brésil, G-B., la Turquie, la Tunisie et, bien sûr, de l’Algérie. Chacun en ce qui le concerne a donné sa vision par rapport à la complexité des questions. Rappelons que la didactique des mathématiques a un double regard. Elle aide à mieux comprendre les difficultés d’apprentissage des élèves, mais surtout, analyse les situations d’enseignement proposées pour acquérir ces savoirs mathématiques. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.