23e festival européen de musique : Le trio qui fait sensation

17/06/2023 mis à jour: 22:00
APS
590
L'artiste Karima Nayt

Le 23e Festival européen de musique s’est ouvert, jeudi soir à Alger, avec un concert époustouflant animé par le duo féminin Karima Nayt et Lena Jansson, ainsi que par le prince du rai, 2.0, Sofiane Saidi qui ont embarqué le nombreux public dans une randonnée onirique à deux escales.

Organisée au Théâtre national Mahieddine Bachtarzi (TNA), du 15 au 21 juin sous le slogan, «Les sons de l’Europe», le spectacle d’ouverture de la 23e édition de ce festival a été conduit par le duo féminin Karima Nayt et Lena Jansson, représentant la Suède et le prince du rai 2.0 Sofiane Saidi présent pour l’Algérie et la délégation de l’Union européenne.

Duo acoustique ouvert sur le folk suédois et la World Music, Lena Jansson et Karima Nayt ont déroulé un programme spécial préparé pour la circonstance qu’elles ont intitulé, «ViBe: Vikings-Berbers».

Accompagné par les musiciens suédois, Olle Linder (guitare et contrebasse), Johan Graden (piano) et Fredrik Gille à la percussion avec l’Algérien Youcef Grim, le duo ViBe a séduit l’assistance à travers des pièces dans le genre folk suédois, écrites et composées par Lena Jansson et d’autres de Karima Nayt, conçues dans plusieurs styles ouverts sur les musiques du monde.

Entre autres instrumentaux tirés du patrimoine traditionnel suédois, interprétées par Lena Jansson, virtuose du violon, Trollpolskan, Gladlaten, Ispolskan et Flinken. Dans ses différents accoutrements, Karima Nayt, illustrant ses chansons avec des danses contemporaines très appréciées du public, a rendu entre autres pièces Salem, Mali, mali, Agoul, Babor, Entouma houma, Laissez les say, Assez moi de toi et le célèbre tube, Djazair. Artiste algérienne, Karima Nayt est une danseuse, parolière et interprète établie en Suède, après avoir transité par plusieurs pays, dont l’Egypte où elle a confirmé ses talents de danseuse et d’interprète.

En 2012, elle sort, Quoi d’autre ?, son premier album distingué des prix de la «Meilleure artiste» et de l’«Album de l’année», au Swedish Folk et World Music Awards 2013. Grande violoniste qui combine une connaissance approfondie de la musique folklorique suédoise aux sonorités, rock, pop et jazz et autres, Lena Jansson a obtenu plusieurs récompenses dont celle du Prix du Swedish Grammy en 2021 pour son album, Stries from the Outside.

Au tour de Sofiane Saidi, à qui le public a réservé un accueil triomphal, de rejoindre la scène, annonçant la couleur de sa remarquable prestation avec un son lourd monté sur un support rythmique dansant, provoquant d’entrée, l’euphorie chez le public. 

Entouré d’un matériel de haute technologie numérique, le prince du rai a ensuite mis le nombreux public à contribution, interagissant avec lui sur de célèbres titres repris, et d’autres tirés de ses deux albums, El Mordjane (2015) et N’Djoum (2018). Ak’taât lebhar aâla djalha, Bab h’did, Til Et’tayla, Wahran, Wahran, El Beida mon amour, El Wardi gamil (orientale), Manich menna, Ya mimouna et Leila, sont parmi les pièces présentées par le chanteur, avec une voix présente et étoffée. 

A la fin des années 1980, Sofiane Saidi signe son premier contrat avec la société de production Universal. Au-delà de ses deux albums, Sofiane Saidi a beaucoup collaboré avec des artistes et ensemble de renoms, en Algérie comme à l’étranger, à l’instar des groupes anglais, Transglobal Under Ground et Massive Attak.

L’artiste a, entre autres, réalisé le clip du DJ Snake et signé la bande son du film Omar la fraise d’Elyes Belkader, récemment sélectionné au 76e Festival de Cannes dans la section  La séance de Minuit. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.