19e sommet du Mouvement des non-alignés : Le rôle pionnier de l’Algérie dans la lutte antiterroriste salué

21/01/2024 mis à jour: 17:31
1766
L’Algérie joue un rôle de premier plan au sein du Mouvement des non-alignés - Photo : D. R.

Les participants aux travaux du 19e Sommet du Mouvement des non-alignés ont accueilli favorablement l’initiative du président Tebboune relative à la création d’un Fonds africain spécial dédié aux catastrophes dues au changement climatique.

Les documents finaux du 19e Sommet du Mouvement des non-alignés (MNA), tenu vendredi et hier à Kampala (Ouganda), ont salué le rôle pionnier de l’Algérie, sous la conduite du président Abdelmadjid Tebboune, dans la lutte antiterroriste et face aux catastrophes naturelles. Le communiqué final du Sommet et la Déclaration de Kampala ont salué le rôle du président Tebboune, en sa qualité de coordonnateur de l’Union africaine (UA) en matière de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent.

Les documents finaux ont, en outre, accueilli favorablement l’initiative du président Tebboune relative à la création d’un Fonds africain spécial dédié aux catastrophes dues au changement climatique. Ils ont, par ailleurs, souligné l’attachement des membres du MNA aux valeurs et principes fondateurs du Mouvement, sur lesquels avait insisté le président de la République dans son allocution, lue en son nom par le Premier ministre, Nadir Larbaoui. L’accent a également été mis sur la question du Sahara occidental et la défense du droit des peuples à l’autodétermination.

Concernant la cause palestinienne, les membres du MNA ont appelé à l’unanimité, dans leur communiqué final, à intensifier les efforts pour que l’Etat de Palestine obtienne la qualité de membre à part entière de l’ONU, une revendication pour laquelle le président de la République n’a eu de cesse de plaider. Dans leurs documents finaux, les membres du MNA ont aussi condamné l’agression sioniste incessante contre le peuple palestinien, appelant à une action d’urgence pour faire cesser l’agression et le déplacement forcé des Palestiniens et assurer l’acheminement des aides humanitaires vers la Bande de Ghaza.

L’impératif pour le Mouvement des Non-alignés de renouer avec ses rôles pionniers et historiques en matière de soutien aux causes justes dans le monde, en tête desquelles la cause palestinienne, a été souligné, rappelle-t-on, vendredi soir à la clôture des travaux de la première journée du 19e Sommet du MNA.

Durant la séance d’ouverture, lors de laquelle la présidence tournante du Mouvement assurée auparavant par l’Azerbaïdjan a été remise à l’Ouganda, les chefs d’Etat et de gouvernement ainsi que les responsables d’instances internationales ont été unanimes à condamner l’agression sioniste contre le peuple palestinien, appelant à agir, en urgence, pour imposer un cessez-le-feu et interdire la déportation des Palestiniens, tout en assurant l’acheminement des aides humanitaires vers la Bande de Ghaza.

Les chef d’Etat et les responsables participant au Sommet ont mis l’accent également sur la nécessité pour le Mouvement de renouer avec ses rôles historiques en termes de soutien aux peuples opprimés, de solidarité avec les causes justes et d’attachement aux principes constitutifs de la deuxième plus grande organisation internationale après l’ONU.

Dans ce contexte, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a appelé, dans une allocution lue en son nom par le Premier ministre, Nadir Larbaoui, à «renouveler l’engagement vis-à-vis des principes fondateurs du MNA», notamment «la justice, le respect des engagements internationaux, de la souveraineté des Etats et de leur intégrité territoriale, mais aussi la non-ingérence dans leurs affaires intérieures, la protection des intérêts mutuels et le renforcement du multilatéralisme afin d’atteindre les objectifs tracés par les pères fondateurs du Mouvement».

Crise au Mali : Les précisions du MAE

Un prétendu site de l’Alliance des Etats du Sahel a relayé des allégations dénuées de tout fondement attribuant de manière mensongère à l’Algérie une initiative sur le Mali, à l’occasion du Sommet des pays non-alignés se tenant à Kampala.

Selon ce site, l’Algérie aurait introduit dans le document final du Sommet  des dispositions se rapportant à l’Accord de paix et de réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger. La délégation algérienne dément formellement avoir pris une telle initiative.

Tout ce que le document final de Kampala comprend comme langage à propos de la crise malienne a été adopté depuis la réunion ministérielle de Baku du Mouvement des PNA. Ce langage appartient en propre au Mouvement des non-alignés et l’Algérie n’est intervenue à aucun moment dans sa formulation.

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.