Vaccination anti-grippale à Constantine : La campagne maintient sa vitesse de croisière

17/12/2023 mis à jour: 12:39
1095
L’opération se poursuivra jusqu’au mois d’avril prochain - Photo : D. R.

Sur les 39 000 doses allouées à la wilaya, un peu plus des 2/3 ont déjà été administrées, ce qui marque un pas significatif vers l’immunisation de la population ciblée.

Deux millions de doses du vaccin antigrippal ont été acquises par le ministère de la Santé afin de couvrir les besoins de la campagne de vaccination, lancée le 29 octobre dernier. Chacune des 58 wilayas du pays a reçu, selon sa densité démographique, une quote-part. Un mois après le début de la campagne, cette dernière est évaluée positivement par les autorités sanitaires.

La même appréciation est formulée par les pharmaciens d’officine. Plusieurs d’entre eux ont écoulé leurs lots durant le mois de novembre, particulièrement quand il s’agit de 40 ou 50 doses, est-il soutenu. Concernant les quantités les plus importantes, les ventes sont variabless. «Sur 100 doses, il nous en reste aujourd’hui un peu moins de la moitié», nous affirme un pharmacien du centre-ville de Constantine.

La wilaya, qui dispose de 75 centres dédiés aux opérations de vaccination, mobilisant 86 équipes, a eu droit à 39 000 doses. Cet état des lieux a été dressé récemment par Dr Boudriche, de la direction de la santé, lors de son intervention sur les ondes de la Radio locale, en présence de représentants de secteurs et établissements sanitaires. Et elle de livrer le nombre de personnes vaccinées, depuis le 29 octobre au 7 décembre, qui a atteint 27869.

Un peu plus des 2/3 des unités allouées ont déjà été administrées, ce qui marque un pas significatif vers l’immunisation de la population ciblée, dont des malades chroniques, des séniors et des femmes enceintes. Certes, l’objectif est d’épuiser la totalité du stock, mais rien ne semble perdu. La campagne se poursuivra jusqu’à avril prochain, est-il souligné.

À cet effet, les secteurs sanitaires de la wilaya ont été destinataires, chacun, d’un lot de vaccin. Celui du Khroub dont la couverture englobe trois circonscriptions, dont celles de la nouvelle ville Ali Mendjeli et Ain Smara, a réceptionné une substantielle quantité, estimée à 8000 doses, dont il ne reste que 725 unités. L’administration de ces dernières s’est effectuée, jusqu’alors à hauteur de 91%. Les 33 centres de vaccination ont donc enregistré une affluence importante.

Un apport de 8000 doses

Dans la ville des Ponts, l’opération a amorcé sa vitesse de croisière. Les structures pivots dans ce genre de campagne, à l’instar des établissements publics de santé de proximité (EPSP) Larbi Ben M’hidi et Bachir Mentouri affichent des pourcentages de vaccination non négligeables. Le premier qui chapeaute plusieurs quartiers intra-muros et d’autres à la banlieue à l’exemple de Filali et Boussouf a inoculé le vaccin de la grippe saisonnière à 6 800 personnes. Son action s’est étendue jusqu’en milieu carcéral.

Le second gère 21 centres de vaccination, dont 10 situés au niveau des polycliniques et les 11 autres dans les PME (Protection mère enfant). De l’ensemble de 8 000 doses reçues, 6 043 ont bénéficié aux adultes, et 76 à des enfants. Avec 1 881 vaccins encore en réserve, l’établissement Mentouri demeure prêt à répondre à la demande qui pourrait se manifester dans les prochains jours, a-t-on indiqué.

Cette tendance est aussi relevée au niveau des autres communes, dont celle de Zighoud Youcef où la moitié de l’apport de 3000 unités livrées à ce secteur a déjà été consommée. Pour une meilleure protection et afin de minimiser les risques de contamination, les professionnels de la santé insistent sur l’importance de l’observation des gestes barrières, comme ce fut le cas lors de la pandémie de la Covid-19.

Le lavage fréquent des mains, ainsi que le port du masque sont des mesures de protection préconisées. À rappeler que les vaccins contre la grippe saisonnière sont quadrivalents. Ils contiennent des composants de deux souches du type influenza A (H1N1 et H3N2) et de deux virus influenza de type B. Comme ces virus mutent continuellement, le vaccin est chaque fois adapté pour l’automne en fonction des recommandations actualisées de l’OMS.           

Copyright 2024 . All Rights Reserved.