USM Bel Abbès : Deuxième défaite sur tapis vert

29/11/2023 mis à jour: 08:35
1213

L’USM Bel Abbès n’est pas encore parvenue à établir des protocoles d’accord avec ses créanciers (anciens joueurs et entraîneurs) pour pouvoir prendre part à la compétition officielle, ce qui lui a valu une deuxième défaite sur tapis vert, cette fois-ci en Coupe d’Algérie  (3e tour régional), a-t-on appris, hier, auprès de la direction de ce club de l’Inter-régions (Gr. Ouest).

La formation de la «Mekerra» a vu son match contre le voisin le CRB Benbadis (Inter-régions), prévu pour ce jour, déprogrammé, après quatre jours de la déprogrammation de sa rencontre contre le SCM Oran pour le compte de la troisième journée du championnat, déplore-t-on de même source.
 

La Fédération algérienne de football (FAF) a lancé, il y a quelque temps, un processus visant à épurer les dettes des clubs interdits de recrutement, lesquelles dettes accumulées depuis plusieurs années. L’opération consiste à les payer en quatre tranches à hauteur de 25% par tranche. Depuis le week-end dernier, les clubs amateurs concernés ont vu leurs matchs déprogrammés jusqu’à l’établissement par leurs directions respectives de protocoles d’accord avec leurs créanciers (anciens joueurs et entraineurs), une opération que l’USMBA peine à réaliser, souligne-t-on de même source. 

Le montant global des dettes de ce club accumulé depuis 2014 avoisine les 300 millions de dinars, représentant les arriérés des salaires de pas moins de 49 joueurs ayant eu gain de cause auprès de la Chambre nationale de règlement des litiges (CNRL) de la FAF, détaille-t-on. La formation de l’ouest du pays, fondée en 1933 et qui compte à son palmarès deux Coupes d’Algérie (1991 et 2018), ainsi qu’une Supercoupe d’Algérie (2018), risque d’autres sanctions sportives, dont la relégation en division inférieure, si elle venait à perdre un troisième match de rang par forfait, selon les règlements régissant le football national.

Une course contre la montre est engagée par la direction du club qui évoluait, il y a trois années de cela, en Ligue 1, pour ficeler son dossier lié à l’échelonnement des dettes de ses créanciers et le soumettre pour validation à la commission spécialisée de la FAF dans l’espoir de récupérer les licences de ses joueurs «avant la prochaine journée du championnat», assure-t-on de même source. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.