Une élimination sans gloire

24/01/2024 mis à jour: 21:07
2737

Par Yazid Ouahib

L'équipe nationale ne survivra pas au premier tour de la CAN-2023. Comme lors de la précédente au Cameroun, elle est sortie sans gloire du premier tour. 

Les critiques qui ont suivi les deux premières sorties des Verts à la CAN en Côte d'Ivoire, contre l'Angola (1-1) et le Burkina Faso (2-2), ont contraint le sélectionneur national, Djamel Belmadi, a injecté du sang neuf (Tougai, Boudaoui, Aouar, Amoura) pour répondre au combat physique et athlétique que les Mourabitounes leur avaient préparé pour ce match, où les deux équipes jouaient leur va-tout. 

Ce que les Algériens redoutaient s'est produit. Au jeu technique proposé par les Verts, très en jambes, les Mauritaniens ont joué, en première période, avec un bloc bas, un jeu direct et une puissance dans les duels. Ainsi, contre le cours du jeu, les joueurs d'Amir Abdou ont surpris leurs adversaires et ouvert le score par l'entremise du capitaine Delahi (39'). 

Le scénario parfait. Les Verts ont rejoint les vestiaires dans la peau d'un éliminé. Encore une fois, l'équipe nationale s'est retrouvée en train de courir derrière le score, alors qu'elle avait grandement besoin de mener pour retrouver la confiance qui la fuit depuis l'entame du tournoi. En seconde période, le coach a fait entrer le capitaine Riyad Mahrez à la place de Houssam Aouar pour booster le jeu d'attaque. 

A l'heure de jeu, Djamel Belmadi a jeté dans la bataille Bentaleb pour muscler le milieu de terrain, et Youcef Belaili pour soutenir Bounedjah bien esseulé en pointe. La course contre la montre était lancée. Finalement, les Verts ne reviendront pas au score malgré l'entrée de Slimani. Il était écrit que l'Algérie échouera dans sa quête à franchir le premier tour de la CAN, qu'elle quitte pour le seconde fois consécutive avec le bonnet d'âne. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.