Un Palestinien tué par des soldats israéliens en Cisjordanie

11/08/2023 mis à jour: 04:29
378
Le corps du jeune homme tué, drapé dans un drapeau palestinien, sa tête enveloppée d'un keffieh, a été transporté dans les rues du camp, en Cisjordanie, vendredi 11 août

Un Palestinien a perdu la vie lors d'une opération nocturne menée par les forces israéliennes dans le nord de la Cisjordanie occupée. 

Sa famille a annoncé son décès le 11 août, alors qu'elle s'était réunie pour ses funérailles au camp de réfugiés de Tulkarem. Mahmoud Jihad Jarad, âgé de 23 ans, a été abattu par des soldats au cours d'un raid nocturne dans ce camp, d'après les informations de l'agence officielle palestinienne Wafa. Un membre de la famille, Iyad Abdulrahim Jarad, a confirmé à l'AFP que le jeune homme avait perdu la vie à la suite de l'incursion de l'armée israélienne dans le camp.

Au fil de l'année en cours, de nombreux décès ont été enregistrés. Israël exerce son contrôle sur la Cisjordanie depuis 1967 et ses troupes mènent régulièrement des opérations dans les zones où résident les Palestiniens. L'armée israélienne a déclaré que lors de cette opération, des individus suspects avaient bloqué des routes et ouvert le feu sur les soldats, qui avaient réagi en conséquence. Des engins explosifs, des projectiles et même des feux d'artifice ont également été dirigés en direction des soldats, selon un communiqué militaire. Le corps du jeune homme décédé, enveloppé dans un drapeau palestinien avec un keffieh couvrant sa tête, a été porté à travers les rues du camp lors d'une procession funéraire le vendredi.

Depuis le début de l'année, au moins 214 Palestiniens, 28 Israéliens, ainsi qu'une Ukrainienne et un Italien ont perdu la vie dans les affrontements liés au conflit israélo-palestinien. Ces chiffres proviennent d'un décompte établi par l'AFP à partir de sources officielles des deux côtés du conflit. Parmi les victimes palestiniennes, on compte des combattants ainsi que des civils, y compris des mineurs. Du côté israélien, la majorité des victimes sont des civils, dont certains sont des mineurs, ainsi que trois membres de la minorité arabe.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.