Turquie : six morts et 53 blessés après une explosion au cœur d'Istanbul, Erdogan dénonce un «vil attentat»

13/11/2022 mis à jour: 01:07
AFP
793

Un attentat a visé dimanche le cœur battant d'Istanbul, principale ville et capitale économique de la Turquie, faisant au moins six morts et des dizaines de blessés dans l'artère commerçante très fréquentée d'Istiklal. L'explosion de forte puissance est survenue vers 16H20 (13H20 GMT), au moment où la foule était particulièrement dense dans ce lieu de promenade prisé des Stambouliotes et des touristes. Dans une déclaration devant la presse et en direct à la télévision, le président Recep Tayyip Erdogan a dénoncé un «vil attentat» qui a fait «six morts et 53 blessés». «Les premières observations laissent subodorer un attentat terroriste», a affirmé le chef de l'État, ajoutant qu'«une femme y serait impliquée», sans autre précision. Des rumeurs ont couru immédiatement après l'explosion évoquant une attaque suicide, sans aucune confirmation ni preuve. L'attaque n'avait pas été revendiquée en début de soirée. «Les auteurs de ce vil attentat seront démasqués. Que notre population soit sûre (qu'ils) seront punis», a promis Recep Tayyip Erdogan qui avait déjà été confronté à une campagne de terreur à travers le pays en 2015-2016. Revendiquée en partie par le groupe État islamique, elle avait fait près de 500 morts et plus de 2000 blessés. Un premier bilan du gouverneur d'Istanbul, Ali Yerlikaya, avait fait état de quatre morts et 38 blessés.

«Assourdissant»

La police a aussitôt établi un large cordon de sécurité pour empêcher l'accès à la zone meurtrie par crainte d'une seconde explosion. Un imposant déploiement de forces de sécurité barrait également tous les accès au quartier et aux rues adjacentes, a constaté la vidéaste de l'AFP. «J'étais à 50-55 m de distance, il y a eu soudain un bruit d'explosion. J'ai vu trois ou quatre personnes à terre», a déclaré à l'AFP un témoin, Cemal Denizci, 57 ans.

«Les gens couraient en panique. Le bruit était énorme. Il y a eu une fumée noire. Le son était si fort, presque assourdissant», a-t-il rapporté. Selon des images diffusées sur les réseaux sociaux au moment de l'explosion, celle-ci, accompagnée de flammes, a été entendue de loin et a déclenché aussitôt un mouvement de panique. Un large cratère noir est visible sur ces images, ainsi que plusieurs corps à terre gisant à proximité.

Le maire d'Istanbul Ekrem Imamoglu s'est rapidment rendu sur place: «J'ai été briefé par les équipes de pompiers sur Istiklal. Ils poursuivent leur travail en coordination avec la police» a-t-il indiqué sur Twitter, en présentant ses condoléances aux victimes et à leurs proches. Dans le quartier voisin de Galata, beaucoup de boutiques ont baissé leurs rideaux avant l'heure. Certains passants, arrivés en courant du lieu de l'explosion, avaient les larmes aux yeux, a constaté un journaliste de l'AFP.

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer