Tizi Ouzou : La production des agrumes en hausse

20/12/2023 mis à jour: 02:14
6005
Photo : D. R.

La récolte des agrumes devrait connaître cette année une hausse dans la wilaya de Tizi Ouzou. En effet, et selon les premières prévisions de la direction des services agricoles (DSA), une quantité de plus de 531 300 quintaux d’agrumes est attendue pour cette saison.

La chargée de la filière arboriculture au niveau de la DSA, Khelidja Chibani, souligne qu’avec un tel résultat, un écart positif de plus de 103 000 quintaux sera réalisé en comparaison avec la production de l’année dernière. Elle rappelle, en effet, que l’année passée, pas moins de  428 000 qx ont été récoltés. Cette année, les prévisions concernant le rendement à l’hectare est aussi en hausse avec 327 qx/ha, alors que le rendement n’avait pas dépassé 250 qx, la saison écoulée, ajoute notre interlocutrice.

Par ailleurs, la chargée de la filière agrumes à la DSA, tout en rappelant que la récolte a débuté il y a un mois, pour les variétés précoces, soutient que près de 448 000 qx d’oranges, toutes sortes confondues, sont attendus cette saison. «Nous prévoyons une récolte de 192 600 qx d’orange Thomson, 163 000 qx pour la Washington», souligne Mme Chibani, ne citant que ces deux catégories d’oranges les plus répandues dans la wilaya.

Elle explique que pour l’orange, le rendement moyen à l’hectare sera cette année de 334 qx, et pour ce qui est des petits fruits, 72 000qx devraient être récoltés cette saison à travers les vergers de la wilaya. «Nous prévoyons une récolte de près de 36 000 qx de Clémentine et de 24 500 qx de mandarine. Pour le citron, plus de 22 700 qx, toutes catégories confondues, sont prévus», soutient la même responsable. Il y a lieu de rappeler que ce résultat attendu cette saison pour la filière agrumicole, même s’il est satisfaisant, demeure loin des capacités de production de la wilaya.

En effet, avec une superficie agrumicole totale de plus de 1770 ha, près de 542 000 arbres et un rendement moyen de plus de 300 qx/ha, Tizi Ouzou pourrait se hausser dans le classement des wilayas productrices.

Toutefois, «la filière agrumicole reste trop impactée par les conditions climatiques rudes et le manque de pluviométrie, notamment durant la période allant du mois de septembre à novembre qui coïncide avec la période de grossissement des fruits», nous précise-t-on à la DSA.

Les agrumiculteurs ont à plusieurs reprises interpelé les responsables concernés sur la nécessité de trouver une solution au problème du déficit hydrique pour l’irrigation des vergers suite, notamment à la baisse du niveau, voire à l’assèchement des forages.

Il y a lieu de noter que dans ce contexte, l’une des principales recommandations de la journée thématique sur les ressources en eau organisée, organisée, il y a deux semaines,  par l’APW,  était, pour rappel, celle de «prévoir des bassins et réservoirs pour l’irrigation des vergers de la wilaya, (oliviers orangers…) comme aide aux exploitants agricoles».                                        

Copyright 2024 . All Rights Reserved.