Tipasa : L’aquaculture,une filière prometteuse

13/11/2023 mis à jour: 06:39
2102

La filière aquacole à Tipasa a bénéficié de projets d'ensemencement importants au cours des deux dernières années (2022/2023), entraînant une augmentation de la production piscicole. 

Entre 2022 et 2023, la wilaya de Tipasa, sous l’égide de son premier magistrat, Aboubakr Seddik Boucetta, a octroyé 11 décisions de concession pour la création d'établissements en aquaculture, avec une capacité de production théorique de 6055 tonnes/an de poisson. Ces décisions représentent plus de 10% des objectifs fixés pour la filière au niveau national, des mesures incitatives à l'investissement, telles que l'augmentation de la valeur des crédits bancaires à taux zéro d'intérêt, ont contribué à ces résultats. L'entrée en exploitation de ces 11 projets, représentant un investissement global de plus de 2,7 milliards de dinars, portera le nombre d'établissements en aquaculture à 14 à Tipasa, avec une production prévisionnelle de 7000 tonnes de poissons par an, principalement de la daurade royale.  Cela entraînera la création de 277 emplois directs. La production halieutique de la wilaya de Tipasa est estimée à 7000 tonnes/an. Sur les 11 investisseurs ayant bénéficié d'une décision de concession, deux projets sont entrés en exploitation cette année. 

Le premier concerne l'élevage de daurade royale à El Arhat, avec une production de 157 tonnes en septembre dernier, et une prévision de 600 tonnes d'ici 18 mois. Le deuxième projet porte sur l'élevage d'huîtres et de moules à Gouraya, avec une entrée en production prévue en décembre.  Quatre autres projets d'élevage de daurade royale, d'une capacité théorique de 2055 tonnes/an, sont en cours, avec une entrée en exploitation prévue au premier trimestre de l'année prochaine. 
 

Les cages flottantes utilisées en aquaculture sont désormais fabriquées localement, une première expérience lancée par un investisseur privé à Chlef. Certains projets ont connu des retards dus à des problèmes techniques avec des fournisseurs étrangers et des difficultés financières. La commission de wilaya en charge des concessions poursuivra ses efforts pour atteindre les objectifs fixés. Des dispositions réglementaires prévoient l'annulation des concessions si aucun progrès tangible n'est enregistré dans les 30 mois suivant le lancement du projet. Neuf projets non concrétisés avant 2018 ont déjà vu leurs concessions annulées.
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.