Tébessa : Un véritable calvaire pour les abonnés

12/07/2022 mis à jour: 06:16
1951
Photo : D. R.

Les coupures fréquentes et les pannes répétées qui peuvent durer parfois plus de dix jours sont souvent dénoncées par des clients qui s’acquittent pourtant de leurs factures.

Les abonnés à internet dans la plupart des quartiers de la ville de Tébessa endurent un véritable calvaire à cause du faible débit. Coupures intempestives, lourdeur d’exécution et parfois absence totale de débit sont le lot quotidien des internautes. «Depuis que j’ai fait un basculement vers les 10 mégas, mon débit internet est constamment faible. Parfois je n’arrive même pas à ouvrir ma page Facebook», s’indigne Mohamed Saïd.

Ce débit faible est dû essentiellement à la saturation de la bande passante située entre Tébessa et Annaba. En effet, les providers ne peuvent plus désormais supporter le nombre des abonnés qui ne cesse d’augmenter de jour en jour. Avec une bande passante qui ne dépasse pas les 300 mégas, la fréquence de déconnexion est encore plus élevée pour certains abonnés.

Ce problème de déconnexion est ressenti surtout dans les quartiers de la périphérie récemment raccordés au réseau internet tels que Skanska, Mizab, 1er Novembre et autres. Les abonnés de ces quartiers qui déplorent constamment les pannes fréquentes durant parfois plusieurs jours, malgré le fait qu’ils paient rubis sur l’ongle leur facture. «J’ai signalé le problème plusieurs fois, mais aucune explication ne m’a été donnée jusque-là par les services d’Actel de Skanska concernant les coupures à répétition d’internet», a dénoncé Ahmed, habitant le quartier du 24 Février.

Par ailleurs, un autre facteur influe considérablement sur le débit, c’est le vol de câbles de cuivre. Un phénomène qui se multiplie de jour en jour dans toute la région de la wilaya entraînant des coupures répétées de téléphone et d’internet pour une longue durée, pouvant atteindre parfois une dizaine de jours voire des mois. Il y a une dizaine de jours, plusieurs foyers et administrations ont été privés de téléphone et d’internet suite au vol des câbles téléphoniques d’un collecteur situé à Oued Nagues.

Une coupure qui n’a pas été réparée jusqu’à ce jour. Alors que le débit internet continue à pénaliser les abonnés pour qui le téléphone et l’Internet sont devenus des outils de travail, d’autres citoyens sont pénalisés par tergiversation des services d’Algérie Télécom pour le raccordement de leurs foyers au réseau internet.

Ainsi, les habitants des quartiers Ibn Badis, Afak, Rafana et d’autres au chef-lieu de la wilaya ne sont pas encore raccordés au réseau internet. Ils réclament le branchement de leurs foyers au réseau de téléphone fixe. Ils ont sollicité à maintes reprises les services concernés,mais sans résultat. 

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.