Station de bus de Bachdjarrah : Désordre et affluence record

04/04/2022 mis à jour: 15:09
505

La station de bus de Bachdjarrah n’est plus en mesure de contenir le flux quotidien de voyageurs, de par son exiguïté et l’absence de commodités. 
 

La station est fréquentée non seulement par les bus de l’Etusa, mais également par les bus qui assurent le transport des étudiants vers les différentes facultés et instituts de la capitale. Les étudiants sont tenus d’attendre les bus dans une portion de la station qui n’est équipée ni d’abribus ni de quais, «que ce soit en hiver ou en été, nous sommes contraints d’attendre les bus dans cet endroit qui n’offre aucune commodité», déplorent des étudiants. Si cette station n’offre aucun confort aux étudiants, ceci n’est nullement difficile à supporter. Le vrai problème pour ces étudiants est le manque de dessertes. 

Le transport universitaire n’assure les navettes entre cette station et les différentes facultés que par intermittence. En début de matinée, l’affluence atteint des pics élevés, mais les bus n’arrivent qu’au compte-gouttes. «Le nombre d’étudiants est hallucinant, mais le nombre de bus est infime, ce qui crée des situations de bousculade», confie un étudiant avant de suggérer  : «Il faut que les pouvoirs publics consacrent une station spécialement aux étudiants avec tous les aménagements». 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.