Sour El Ghozlane : Stress hydrique persistant

08/04/2023 mis à jour: 22:16
912

Confrontés depuis plusieurs semaines à de nombreuses perturbations dans la distribution de l’eau potable, les habitants de la commune de Sour El Ghozlane au sud du chef-lieu de wilaya de Bouira n’ont pas reçu le précieux liquide depuis une dizaine de jours. L’eau arrive rarement dans les robinets. 

A la demande des autorités locales, le ministère de tutelle a décidé l’affectation d’un quota supplémentaire de 2000 m3, et ce, à partir des eaux du barrage Koudiat Acerdoune. Le directeur de wilaya des ressources en eau (DRE), Ismail Abdelkrim, a estimé qu’avec le renforcement du réseau d’AEP, la commune de Sour El Ghozlane sera alimentée en eau une fois tous les 5 jours au lieu de douze jours. La semaine passée, un forage a été mis en service. Un autre est en projet. 

La wilaya de Bouira vit, à l’instar des autres régions du pays, une grave crise d’eau provoquée surtout par la faible pluviométrie de ces dernières années. Cette situation est fortement ressentie, notamment avec la baisse drastique des volumes d’eau stockés dans les trois barrages de la wilaya dont les ressources sont réservées à l’alimentation des populations de la région et de cinq wilayas du centre du pays. 

Les barrages sont dans leur majorité à un niveau très bas. Le taux de remplissage du barrage Koudiat Acerdoune, d’une capacité de stockage de 680 millions de mètres cubes, est de 3%. Une population de près de 400 000 âmes de la wilaya de Bouira bénéficie d’un volume d’eau de 65 000 mètres cubes pompés une fois tous les 3 jours depuis le barrage en question, a affirmé de son côté le directeur de l’Algérienne des eaux (ADE), Hakim Lacen. Les autorités locales ont, pour rappel, décidé la reconduction du plan de rationnement de l’eau. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.