Souk Ahras : L’eau, l’investissement et les télécoms au menu

09/06/2022 mis à jour: 01:21
1313

Trois dossiers volumineux sont proposés depuis mardi au menu de la première session de l’APW de Souk Ahras. On citera celui des ressources en eau avec ses volets réalisation et distribution ainsi que les projets en suspens depuis plusieurs années, dont celui de la station de déminéralisation de sOued Charef.

Les persistantes fuites d’eau, le piratage des conduites par les constructeurs illicites, la demande d’irrigation des terres agricoles qui va crescendo, les perturbations dans l’alimentation en eau potable et plusieurs autres carences liées à la gestion antérieure du secteur sont autant de points susceptibles d’être soulevés par les élus.

L’investissement et la promotion des entreprises productives font également partie de ce menu, conçu comme un premier test d’une assemblée à composante peu expérimentée.

Les zones industrielles et les zones d’activités avec leurs projets pilotes et l’implication positive de certains investisseurs dans la politique de l’emploi sont aussi porteuses d’avanies à l’adresse des bonnes volontés.

Des assiettes foncières ont été déjà transformées en lieux d’habitation et d’autres sont gardées en jachère. Des dizaines hectares ont été récupérés par les pouvoirs publics et leurs auteurs rayés de la liste des industriels.

Le secteur des télécommunications sera examiné par les membres de l’APW qui auront le temps nécessaire pour transmettre à ses responsables les inquiétudes des citoyens pour ce qui est de la qualité des services, l’accueil des clients, les atteintes multiples aux ouvrages d’Algérie Poste et d’Algérie Télécom.

Les pannes récurrentes d’internet, l’absence des registres de doléances des guichets, le traitement archaïque de quelques dossiers, le mauvais choix dans l’implantation de quelques structures seront probablement soumis au débat. Lors de la séance d’ouverture, le P/APW, Salem Aït Djoudi, a lu avec force détails un rapport d’activités de l’institution qu’il préside.

«L’installation officielle de notre assemblée a été, aussitôt, suivie d’un programme consistant où tous les aspects de la gestion des affaires de la wilaya ont été concernés», a-t-il déclaré.

Et d’insister : «Notre souci majeur est de remplir notre mission dans les meilleures conditions, avec l’aide des autorités locales et le concours de nos partenaires parmi les membres de l’exécutif et les représentants des différentes entités acquises aux principes du travail et de l’abnégation».

Deux intervenants parmi les élus, en l’occurrence Keddadcha et Belhouchet ont transmis, en début de session, leurs réserves concernant le caractère hâtif de la tenue de cette session ainsi que l’importance des dossiers proposés à l’étude et qui mériteraient, selon leur propre vision des choses, une plus longue session. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.