Souk Ahras : Commémoration des événements de Sakiet Sidi Youcef

09/02/2022 mis à jour: 15:43
642

Un huit février de l’année 1958 et au moment même où les contingents de l’ALN apportaient dans toutes les régions du pays un démenti cinglant aux thèses colonialistes de l’Algérie française, l’armée de l’occupant choisit l’irréparable comme moyen de dissuasion en s’attaquant aux civils de Sakiet Sidi Youcef. 

Irrités par les signes forts de solidarité perceptibles entre les deux peuples, les décideurs de l’armée d’occupation s’acharnèrent avec sauvagerie par un jour de marché contre des innocents faisant, du coup, 79 morts, dont 20 enfants et 130 personnes blessées. 

Contrairement aux objectifs des auteurs de cet acte barbare, l’événement n’a fait que raviver la flamme de la révolution et sceller par le sang des victimes les liens de fraternité entre les peuples algérien et tunisien. La cause de Novembre prit l’envergure d’un drame humanitaire et l’expansionnisme idéologique de l’époque fut dévoilé au grand jour par ce crime de trop pour la communauté internationale. 

Chaque année à la même date cette page de la glorieuse épopée de la révolution algérienne porteuse aussi d’un legs indéniable entre peuples d’une même nation est fraternellement célébrée par les autorités des deux pays. Hier, deux délégations imposantes composées de ministres et de cadres supérieurs des différents secteurs se sont dirigées vers le lieu du crime historique redire toute la solidarité existante entre l’Algérie et la Tunisie, les liens historiques qui unissent les deux peuples et la cohésion des deux États dans la gestion des défis auxquels est confrontée la région.

Cette année encore l’événement a été marqué par un contexte de lutte contre la pandémie de la Covid 19 et le lancement de plusieurs projets d’envergure destinés au renforcement des échanges commerciaux et de dynamisation de l’activité économique. 

Des routes et des échangeurs le long de la bande frontalière de la wilaya de Souk Ahras, le renforcement des structures d’accueil aux postes frontaliers annoncés lors du dernier passage du premier responsable des douanes et l’idée de la création d’une zone d’activité et de libre-échange sont autant d’objectifs parmi d’autres conçus dans le but de promouvoir la région au rang escompté par les deux peuples. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.