Royaume - Uni : le ministre de la Défense démissionnera lors du prochain remaniement

16/07/2023 mis à jour: 07:06
1010
Le ministre de la Défense britannique Ben Wallace

Selon le journal britannique Sunday Times, Ben Wallace, le ministre britannique de la Défense, quittera ses fonctions lors du prochain remaniement gouvernemental prévu en septembre. Dans une interview accordée au média britannique, il a annoncé qu'il ne se présenterait pas aux prochaines élections législatives prévues d'ici la fin de l'année au Royaume-Uni.

Agé de 53 ans, Ben Wallace a joué un rôle essentiel dans le soutien des pays occidentaux à l'Ukraine depuis le début de l'invasion russe en février 2022. Bien qu'il ait été candidat au poste de secrétaire général de l'OTAN, il n'a pas obtenu l'aval des États-Unis et le Norvégien Jens Stoltenberg a été reconduit à ce poste.

Il a précisé que sa décision de quitter le gouvernement n'était pas motivée par une anticipation de la défaite des conservateurs face aux travaillistes, favoris dans les sondages. Elle découle plutôt de la suppression de sa circonscription dans le nord-ouest de l'Angleterre, suite à une modification de la délimitation des circonscriptions électorales.

Élu au Parlement britannique depuis 18 ans, Ben Wallace détient le record de longévité au ministère de la Défense depuis Winston Churchill. Il a pris ses fonctions en 2019 après avoir été ministre de la Sécurité sous Theresa May. Il est le seul ministre à avoir occupé un poste de premier plan dans les trois derniers gouvernements successifs : celui de son allié Boris Johnson, celui, éphémère, de Liz Truss et enfin celui de Rishi Sunak.

Parmi ses réussites au ministère de la Défense, Ben Wallace a souligné l'augmentation du budget de la Défense de 24 milliards de livres sterling. Toutefois, il estime que le monde deviendra « beaucoup moins sûr » d'ici la fin de la décennie. Il prédit que des conflits, qu'ils soient froids ou chauds, sont probables et que le Royaume-Uni pourrait être impliqué dans un conflit en Afrique contre des groupes affiliés à Al-Qaïda et à l'État islamique.

Il a également exprimé son inquiétude concernant l'expansionnisme chinois en mer de Chine méridionale et la prolifération nucléaire. En ce qui concerne l'Ukraine, Ben Wallace a déclaré que si le président russe Vladimir Poutine perdait la partie, il pourrait « se déchaîner » et chercher de nouvelles cibles, telles que les câbles sous-marins utilisés pour les communications et l'approvisionnement en énergie de l'Occident.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.