Rencontre algéro-tunisienne à Guelma : La commercialisation du miel mobilise le monde associatif

08/02/2024 mis à jour: 22:05
1396
¨Photo : Karim Dadci

A l’initiative du bureau de Guelma de l’Association nationale des commerçants et artisans algériens (ANCA), en collaboration avec l’Association nationale du Festival du miel de Sidi Alouane à Mahdia, en Tunisie, une rencontre au profit des apiculteurs de la région de Guelma a eu lieu, hier, à l’Institut technologique agricole spécialisé en production animale dans le but d’échanges du savoir-faire et des expériences. 

«Nous sommes ici sur invitation de l’ANCA dans but de renforcer les relations bilatérales entre l’Algérie et la Tunisie», a déclaré, à El Watan, Fethi Sfari, président de l’Association nationale du Festival du miel de Sidi Alouane. «Lors du dernier festival à Sidi Alouane, nous avons apprécié la participation d’apiculteurs algériens. Nos échanges sont axés sur la sensibilisation et la formation dans le domaine de l’apiculture. Nous sommes ici pour faire la promotion de la 34e édition du Festival. 

Cela sera une occasion pour une plus grande participation d’apiculteurs algériens et faire profiter de notre savoir-faire en matière de commercialisation et d’exportation», a-t-il ajouté. Et de conclure : «Nous préparons un festival arabe du miel, qui sera une occasion pour l’Algérie, la Tunisie et la Libye afin d’avoir un produit compétitif.» 
 

En effet, l’expérience tunisienne dans la commercialisation du miel et ses dérivés, mais aussi dans l’organisation d’un festival dédié au miel relève un caractère particulier, d’autant qu’en plus de l’aspect qualitatif du produit proposé à la commercialisation, ce festival offre des activités de distraction, tel un carnaval, et fait découvrir les produits du terroir aux visiteurs nationaux et étrangers. 
 

De sont côté, Hadj Tahar Boulenouar, président de l’ANCA, présent à Guelma, n’a pas manqué d’apporter une valeur ajoutée à cette coopération. «Nous sommes en phase de signer des accords de coopération entre nos deux associations pour la formation des apiculteurs tunisiens. Le directeur de l’Institut ici présent est favorable à de tels accords en matière de formation et d’accompagnement. Nous disposons d’Instituts et d’un encadrement de qualité. Ce genre de coopération ouvre également un espace d’échanges valorisants pour tous», a-t-il souligné. 
 

Notons enfin, qu’au programme de cette rencontre algéro-tunisienne, des ateliers de formation ont été prévus en présence des représentants de l’ANCA des wilayas de Annaba, Constantine, Alger, Boumerdès, Bouira, Skikda, Alger et Mila, ainsi que d’un groupe du bureau de l’Association du Festival de Sidi Alouane.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.