Réchauffement climatique : La canicule écrase le nord de la Chine, 40°C près de Pékin

12/06/2024 mis à jour: 06:53
AFP
1802
Des températures élevées en Chine ne sont pas inhabituelles à l’approche de l’été, en particulier dans l’ouest aride et le sud du pays

U ne alerte pour forte chaleur est en vigueur, hier, en Chine sur une large partie nord du pays, dont la capitale Pékin où les températures ont dépassé localement les 40°C.

 Des températures élevées en Chine ne sont pas inhabituelles à l’approche de l’été, en particulier dans l’ouest aride et le sud du pays. Dans le nord, les habitants de Pékin sont également coutumiers de la chaleur à cette période de l’année. Mais le pays fait face ces derniers mois à des conditions météorologiques extrêmes et à des températures localement inhabituelles, exacerbées par le changement climatique, selon des scientifiques. 
A Pékin, une alerte orange pour forte chaleur a été émise jusqu’à jeudi. Il s’agit du deuxième niveau le plus élevé des services météorologiques chinois. Selon les médias locaux, la plus haute température relevée, hier, dans la capitale chinoise a été de 40,3°C, dans la grande banlieue ouest, à 50 kilomètres du centre-ville. 


Canicule et fortes pluies 

L’an dernier, Pékin avait battu un record absolu de chaleur en juin avec 41,1°C, sa plus chaude journée pour ce mois depuis le début des relevés météorologiques en 1961. La ville avait alors été placée en alerte rouge. Hier après-midi, certains habitants se promenaient dans les rues avec un ventilateur de poche, tandis que d’autres privilégiaient ombrelles et masques faciaux pour se protéger des rayons du soleil. En soirée, le temps a brusquement viré à l’orage. De puissantes rafales de vent accompagnées de pluie et de grêlons par endroits ont balayé la capitale chinoise. La forte chaleur actuelle devrait persister jusqu’à vendredi dans le nord et l’est de la Chine, ont averti les services météorologiques. 

La métropole portuaire de Tianjin (nord), proche de Pékin, ainsi que les provinces du Hebei (nord) et du Shandong (est) sont notamment concernées. Dans ces provinces, une vingtaine de stations météo ont enregistré des records de températures en ce début juin, a rapporté la radio nationale CNR. Au Shandong, une alerte rouge est d’ailleurs en vigueur pour des températures qui pourraient atteindre localement 42°C, ont averti les services météorologiques. Dans le Hebei, limitrophe de Pékin, le mercure a atteint, hier après-midi, 42,9°C. 

A l’autre bout du pays, de fortes précipitations sont attendues dans le sud de la Chine, en particulier dans la région montagneuse du Guizhou et dans le Yunnan, frontalier de la Birmanie et du Laos. Jusqu’à 70 millimètres de pluie y sont attendus. La Chine n’est pas le seul pays touché par de fortes chaleurs. Le mois dernier en Inde, un record avait été battu avec 52,3°C relevés à New Delhi. Le mois de mai 2024 a été le plus chaud jamais enregistré dans le monde, selon l’observatoire européen Copernicus. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.