Pour envoyer de gros avions dans l’espace à moindre coût : La Chine imagine un canon électromagnétique

29/04/2024 mis à jour: 23:20
AFP
1104
Concept d’un véhicule propulsé sur des rampes électromagnétiques - Photo : D. R.

Des chercheurs chinois tentent de mettre au point un système de lancement d’un nouveau genre. Ils souhaitent envoyer dans l’espace des engins aussi gros que des avions long-courriers à la vitesse du son grâce à une rampe électromagnétique.

Et si les pas de tir des fusées laissaient place à de grandes pistes d’envol ? Des chercheurs chinois mènent des tests pour révolutionner la manière d’envoyer des navettes dans l’espace.

Au lieu du classique départ arrêté à la verticale, l’idée serait de propulser les lanceurs dans les airs. Pour cela, les ingénieurs de la société chinoise des sciences et de l’industrie aérospatiales (Casic) misent sur une rampe de lancement électromagnétique.

Un «canon» de plusieurs kilomètres pour des engins de 50 tonnes

L’idée serait de placer des engins de 50 tonnes et plus long que des Boeing 747 (environ 75 mètres) sur une piste de plusieurs kilomètres. Les véhicules atteindraient alors une vitesse supersonique de Mach 1.6 (soit 1,6 fois plus rapide que la vitesse du son, près de 2000 km/h).

Le tout moteur coupé. Ce n’est qu’une fois la fusée désolidarisée de la piste que les réacteurs prendraient le relais, détaille le South China Morning Post. Des rails électromagnétiques sont déjà utilisés dans le domaine du ferroviaire.

C’est notamment grâce à leurs frottements quasi inexistants que des records de vitesse de train ont été établis à 623 km/h, comme le rapportait France Info début février. Théoriquement, les forces magnétiques permettraient d’atteindre plus de 2 900 km/h.

Si l’option a longtemps été envisagée par les acteurs de l’industrie spatiale tels que la Nasa, tous l’avaient rapidement abandonnée.

Sauf que la Casic y croit. Le responsable du département électromagnétique de l’entreprise, Li Shaowei, estime d’ailleurs que cette solution «s’est imposée comme une technologie d’avant-garde stratégique», auprès de la revue académique Acta Aeronautica.

Une chute drastique des coûts des lancements spatiaux

A tel point qu’une piste – présentée comme un canon électromagnétique – de deux kilomètres a vu le jour dans la province de Shanxi à Datong, à l’ouest de Pékin.

La voie permet d’ores et déjà d’atteindre une vitesse de près de 1000 km/h. Mais l’objectif est de pouvoir propulser des objets à plus de 5000 km/h, en l’étendant dans les années à venir.

Les tests en cours pourraient bouleverser l’industrie. Notamment en réduisant drastiquement les coûts pour se rendre dans l’espace. Grâce à la force électromagnétique, la prise de vitesse initiale diminuerait fortement le besoin en carburant.

Des scientifiques ont évalué le prix d’un lancement par cette technique à 60 dollars par kilogrammes. Soit 50 fois moins cher qu’un envoi par SpaceX, la société d’Elon Musk qui a déjà grandement fait baisser la facture au cours des dernières années.

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.