Parc National de Taza à Jijel : Exposition de photographies sous-marines de Yacine Fatès

11/06/2022 mis à jour: 07:15
4761
Yacine Fates devant ses œuvres

Le Parc National de Taza (PNT) de Jijel en collaboration avec l’association «Raie Manta» a organisé mardi dernier à «l’annexe» du musée Kotama une exposition de photographies marines, pour faire découvrir les richesses de la faune et de la flore marines particulièrement dans une zone protégée appelée à être protégée dans un proche avenir. 

Placée sous le thème «Protégeons ensemble notre écosystème marin», cette journée qui vient juste après la célébration de la journée mondiale de l’environnement (5 juin) et celle des océans (8 juin), vise aussi comme nous le dira Wassila Lilia Bedouhene, la directrice du PNT, à faire connaître le projet Cogito tendant vers une gestion durable de l’aire marine protégée (AMP) et des régions côtières non sans relever le partenariat avec la société civile et l’université de Jijel. 

On rappellera qu’à l’instar des îles Habibas, les parcs nationaux de Gouraya et El Kala, celui de Taza dans la wilaya de Jijel est classé parmi les sites pilotes spécifiques, ciblés par le projet Cogito mis en œuvre en méditerranée pour notamment la cogestion intégrée des zones littorales, insulaires et marines, au bénéfice des écosystèmes et des communautés locales. L’exposition a permis de présenter au public 36 époustouflantes photographies sous-marines réalisées par le plongeur et photographe de l’association «Raie Manta», Yacine Fatès. 

Pour rappel, ce dernier avait glané, au mois de décembre dernier le premier prix du concours de photographie organisée par l’Agence française de développement d’Alger avec une axinelle géante, dont le cliché a été pris au large de Ras El Afia à une profondeur de 51 m. 

À cette occasion, et outre la projection d’une magnifique vidéo montrant des plongées, on y découvrira au fil du passage devant les photographies un monde à la beauté insoupçonnée. Le plongeur-photographe Yacine Fatès nous parlera de cette exposition faisant la promotion de la future aire marine protégée de Taza où la plupart de ces photographies ont été prises à des profondeurs allant de 5 à 50 m et, voulue comme un lieu d’échange avec les plongeurs et les experts.

 Il nous montrera le mystérieux gorgonocéphale, des doris, des espèces minuscules qui mesurent à peine un centimètre et qui sont d’une beauté extraordinaire que les gens ne connaissent pas, des crustacés, des poissons (rascasse, mongole, rouget de roche, murène, poulpe…), et deux méduses (commune et choux fleur) entre autres. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.