Parc de la forêt d’El Khanga à Bekkaria (Tébessa) : Un site qui se dégrade

26/01/2022 mis à jour: 01:57
1448
Les responsables directs et les élus sont pointés du doigt pour leur laisser-aller / Photo : El Watan

Les nombreuses familles qui y viennent pour profiter d’une journée ensoleillée regrettent la situation catastrophique dans laquelle se trouve ce lieu, devenu un repaire pour les délinquants.

El Khanga, ce vaste espace de biodiversité de plusieurs centaines d’hectares à Bekkaria, une ville située à 15 km de Tébessa, se dégrade à un rythme accéléré. Un coin qui est censé être un espace de divertissement pour les familles pendant les week-ends dans un environnement sain.

Cependant, l’endroit semble être délaissé et oublié par les autorités compétentes, au point d’être envahi par les décharges sauvages où s’entassent des débris et des milliers de cannettes et de bouteilles de boissons alcoolisées. 

Un décor qui représente un danger pour les visiteurs, surtout les enfants. Rencontrées sur place, de nombreuses familles qui y viennent pour profiter d’une belle journée ensoleillée se plaignent de la situation catastrophique dans laquelle se trouve le parc d’El Khanga, pointant du doigt les responsables directs et les élus locaux. 

«C’est inacceptable de voir un tel espace délaissé ; c’est la mauvaise gestion et le laisser-aller pur et simple. Comment expliquer le fait que le parc qui est réservé pour les visiteurs soit fermé pendant les journées de fin de semaine. Seuls les responsables directement concernés détiennent la réponse», lance une mère avec ses filles, alors qu’elle cherchait un endroit propre pour s’installer.

Les mêmes familles ont été surprises d’apprendre que le parc ferme ses portes à 17h. «Si l’Etat n’a pas l’intention de bien prendre en charge ce site, il vaut mieux donner la chance aux particuliers ; je pense que cette option pourrait bien fonctionner ; le grand danger qui guette les visiteurs ce sont les débris de verre éparpillés un peu partout, laissés par les délinquants qui fréquentent le coin», ajoute un visiteur. 

En somme, le parc d’El Khenga, qui a été abandonné durant plusieurs années, est devenu une destination préférée pour les délinquants et les marginaux qui y viennent pour s’adonner à la consommation de la drogue et des boissons alcoolisées.

C’est bien dommage pour cette belle forêt, qui manque cruellement d’entretien, et d’agents de sécurité. Ce parc pourrait facilement drainer des foules et créer de l’emploi au profit des jeunes de la région qui souffrent du chômage, ce qui les pousse à opter pour la contrebande. 

L’aménagement du poumon vert de la ville de Bekkaria doit passer notamment par la réhabilitation des pistes, l’installation de bacs à ordures, la construction de sanitaires, la création de fontaines d’eau et surtout assurer la sécurité tellement le coin est fréquenté par des énergumènes qui mènent la vie dure aux visiteurs. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.