Pakistan : au moins onze morts dans une attaque à la bombe

20/08/2023 mis à jour: 22:22
500
Amir Muhammad Khan, un haut responsable de la police de la région, a confirmé l'explosion de la bombe et le nombre de victimes (police au Pakistan, image d’illustration)

Un acte de violence insensé dans une région en détérioration sécuritaire.

Le nord-ouest du Pakistan, frontière avec l'Afghanistan, est secoué par un attentat à la bombe.

Au moins onze personnes sont décédées, des ouvriers construisant un poste militaire, lorsqu'une bombe artisanale a explosé à bord de leur bus samedi soir.

Les autorités locales, par la voix de Rehman Gul Khattak, haut fonctionnaire du Waziristan du Nord, ont confirmé l'attaque et la tragédie qui en a résulté. Amir Muhammad Khan, un haut responsable de la police régionale, a également confirmé l'explosion et le nombre de victimes.

Le Premier ministre intérimaire Anwaar-ul-Haq Kakar a condamné fermement cet acte terroriste, exprimant sa solidarité envers les familles touchées par cette tragédie.

Contexte de sécurité et implication des talibans

Le Waziristan du Nord, une zone tribale semi-autonome du nord-ouest du Pakistan, a été le théâtre de nombreuses opérations militaires contre les insurgés affiliés à Al-Qaïda et aux talibans, suite à l'invasion de l'Afghanistan en 2001.

Depuis le retour au pouvoir des talibans à Kaboul en août 2021, le Pakistan a connu une dégradation de sa situation sécuritaire, notamment dans les régions frontalières de l'Afghanistan.

Les autorités pakistanaises affirment que certaines de ces attaques sont planifiées depuis le sol afghan, ce que Kaboul dément.

Réaction des talibans et groupes terroristes

Le chef suprême des talibans, Hibatullah Akhundzada, a averti contre toute attaque en dehors des frontières de l'Afghanistan, soulignant que se battre hors d'Afghanistan n'est pas un jihad autorisé religieusement, mais une guerre illicite.

Le groupe Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), une faction des talibans, a mené une série d'attaques contre les responsables de la sécurité au Pakistan, y compris des policiers.

Le groupe État islamique (EI) a également une présence active dans la région, comme en témoigne l'attentat lors d'un rassemblement du parti religieux conservateur Jamiat Ulema-e-Islam (JUI-F), revendiqué par la branche pakistanaise de l'EI.

Ces actes terroristes ajoutent à la complexité sécuritaire de la région et au défi que représente la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.