Oran : Le projet Fiat avance à grands pas

08/11/2023 mis à jour: 03:42
2427
L’entrée en production est prévue au plus tard au début de l’année 2024

Le projet est suivi de manière rigoureuse par les autorités locales et les représentants sur place de la firme Stellantis et c’est dans cette perspective qu’une réunion présidée par le chef de l’exécutif local s’est tenue dimanche avec, à l’ordre du jour, les travaux d’aménagement de la zone industrielle de Tafraoui en général et l’avancement des travaux de l’usine en particulier.

 Toutes les directions et les instances concernées ont pris part à cette réunion qui n’est pas la première du genre mais qui est nécessaire pour une meilleure coordination. Les entreprises chargées de l’aménagement externe de l’usine ont été installées dès le mois de juin avec chacune une tâche à accomplir. 

La première pour les aménagements d’une superficie de 40 ha aux abords de l’usine, la deuxième pour une superficie de 38 ha représentant la zone d’extension de l’usine et la troisième une autre zone de 42 ha devant accueillir les futures entreprises de sous-traitance. 

Alors que le mode de trois équipes pour les travaux en H24 a été retenu, une cellule de suivi a été en même temps installée sur place en juin dernier pour superviser la marche du projet mais surtout pour parer aux éventuelles difficultés qui peuvent se présenter afin de les surmonter le plus rapidement possible. Les progrès réalisés ont été par ailleurs salués par le ministre de l’industrie lui-même après avoir effectué, en septembre, une visite sur le site en question. 

Le taux d’avancement avancé dépassait déjà les 75%. Les 25% restants concerneraient l’installation de quelques équipements et, sur un autre registre,  la finalisation de la formation du personnel qui aura la tâche de faire tourner l’usine.  Un programme d’accompagnement de petites et moyennes entreprises, notamment locales, est par ailleurs déjà prévu dans l’accord qui lie les parties algériennes et italiennes concernées par le projet. Il a  été dit qu’une fois mise en service, l’usine produira  trois modèles et un quatrième en perspective à partir de 2029. 

Réitéré à maintes reprises, y compris par les responsables du groupe, le taux d’intégration dépassera à terme les 40% (contre 30% prévus dans le cahier des charges) nécessaires pour l’exportation. La capacité de production est estimée à 90 000 véhicules par an et les emplois escomptés dépasseraient globalement les 3000.     

Copyright 2024 . All Rights Reserved.