Nouvelle ville de Sidi Abdellah : Manque de transport de voyageurs

04/05/2023 mis à jour: 16:59
4546
Photo : D. R.

Les habitants de la cité AADL de Sidi Abdellah demandent le renforcement et l’organisation du transport des voyageurs de la station de train vers l’agglomération urbaine.

Cette nouvelle cité, habitée par des milliers de familles nouvellement bénéficiaires de logements, est desservie par un train, à raison d’un départ chaque une heure de temps. Ce qui est une aubaine pour les résidents. Mais une fois débarqués ils sont obligés de prendre des taxis ou des fourgons clandestins.

«Le tarif appliqués par les fourgons est de 20 DA la place, alors qu’il est de 50 DA dans les voitures de cinq places » nous dira un habitant. « Quant les clients font défaut, les transporteurs exigent 200 DA afin, sois disant, rentabiliser leur course » ajoute notre interlocuteur.

Mais le plus grand problème est l’absence parfois de ces transporteurs et l’anarchie dans le départ et l’arrivée. Certains transporteurs n’hésitent pas à appliquer des tarifs encore plus chers lorsqu’il fait nuit ou très tôt le matin.

Les habitants qui souffrent le plus de cette situation sont ceux résidents un peu plus loin du centre de cette cité. Pour rejoindre la station ferroviaire, ils doivent parcourir un long trajet en l’absence de bus ou de taxis qui font le tour de la cité pour assurer le transport public des voyageurs.  

Copyright 2024 . All Rights Reserved.