Nouvelle ville de Sidi Abdellah : Les commerces anarchiques interdits

16/02/2022 mis à jour: 22:45
762

Les vendeurs anarchiques de fruits et légumes à la nouvelle ville de Sidi Abdellah ont été interdits par les services de sécurité. Installés dans différents endroits de cette grande agglomération urbaine, il est notamment reproché à ces commerçants de gêner la circulation et de ne pas ramasser les ordures à leur départ. 

Pour certains citoyens, les scènes d’anarchie causées par ces vendeurs leur font oublier qu’ils habitent dans une nouvelle ville censée être moderne. Pis encore, les résidents des bâtiments proches de ces «points noirs» sont souvent offusqués et ne cessent de dénoncer les désagréments causés à leur cadre de vie. Mais pour une autre partie des résidents, ces jeunes commerçants rendent un grand service en l’absence d’un marché couvert des fruits et légumes dans cette cité. D’ailleurs, une grande partie des citoyens font leurs courses auprès de ces vendeurs qui proposent leur marchandise à bord de petites camionnettes, après s’être approvisionnés chez les agriculteurs des plaines limitrophes. Toutefois, force est de relever qu’à la nouvelle ville de Sidi Abdellah, il n’y a pas que les vendeurs des fruits et légumes qui exercent illégalement sur la voie publique. Sur la route principale, il est fréquent de trouver des artisans exposer à même le trottoir toutes sortes de literie et de canapés, un commerce qui semble bien marcher auprès des nouveaux résidents. 

A la nouvelle ville de Sidi Abdellah, malgré l’ouverture de nombreux commerces, cela demeure insuffisant et loin de répondre aux multiples besoins des résidents. Dans certains îlots loin du centre, les habitants trouvent toutes les peines du monde à faire leurs courses. 
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.