Naciria (Boumerdès) : Les sinistrés des incendies en attente de relogement

20/11/2023 mis à jour: 18:08
2211

Cinq familles, dont les maisons ont été ravagées par les incendies en juillet dernier à Naciria, lancent un cri de détresse en direction des autorités. Trois parmi elles occupent la crèche communale, alors que deux autres habitent chez leurs proches au village de Taâzibt. 

Ces dernières aussi ont tout perdu, mais n’ont pas obtenu grand-chose pour reprendre la vie normale, témoigne Hamid, un de leurs voisins. «C’est le provisoire qui dure. Ces familles vivent dans des conditions très difficiles. Cela fait bientôt 4 mois qu’elles attendent leur relogement comme promis par les hautes autorités du pays au lendemain des feux de forêt», dira Boualem Khelladi, vice-P/APC, soulignant que plusieurs correspondances ont été adressées à l’OPGI et aux responsables de la wilaya afin de mettre un terme au calvaire des ces familles.

 «Il y a au moins 3 ou 4 logements sociaux qui sont vides dans notre localité. Nous avons saisi l’OPGI à ce sujet afin de les attribuer aux sinistrés, mais nous n’avons obtenu aucune réponse», indique l’édile local. Lors de sa récente visite dans la commune, la wali de Boumerdès, Fouzia Naâma, a instruit le directeur de l’OPGI pour faire le nécessaire pour répondre au vœu desdites familles dans les meilleurs délais.  En vain. L’instruction de Mme Naâma remonte à plus de 15 jours, mais aucune nouvelle depuis. 

A Timezrit, les familles victimes des incendies ont passé plus de trois mois à l’école primaire du chef-lieu. L’une d’elles a fini par être relogée à Chabet El Ameur, a-t-on appris. 
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.