Mostaganem : Une production viticole très faible

10/09/2023 mis à jour: 09:32
1649
Les vignes dans la tourmente - Photo : D. R.

Les conditions météorologiques extrêmes ont entraîné, cette année, la pire opération de vendange, non seulement à Mostaganem mais aussi dans d’autres régions de l’ouest du pays.

Mostaganem, connue pour sa production abondante de raisin, est confrontée, cette année, à une baisse significative de la production, due à des conditions météorologiques très difficiles. La vague de chaleur, ajoutée à la sécheresse, avait brûlé des centaines de parcelles, et les volumes de vin attendus devraient chuter considérablement par rapport à ceux des années précédentes. Cela a tout simplement entraîné, cette année, la pire opération de vendange.

Une situation qui fait frissonner le monde viticole devant rester, en effet, dans les annales, «comme peut-être l’une des plus faibles l’histoire», déplorent de nombreux vignerons. «Le réchauffement climatique est dramatique. La sécheresse a fait beaucoup de mal à la vigne. Elle a subi un stress hydrique, qui a impacté non seulement l’exploitant mais aussi, bien souvent, sa famille et les ouvriers», soulignent des fellahs de la région du Dahra mostaganemois.

Au final, l’Office national de commercialisation des produits vitivinicoles (ONCV) a décidé de concentrer la campagne de vendange exclusivement à Mascara qui vient d’être clôturée, plutôt que de couvrir les habituelles régions de l’Ouest algérien. Selon nos informations, 1300 quintaux de raisin ont été encavés qui se répartissent comme suit : Aïn Témouchent (560 quintaux), Sidi Bel Abbès (590 quintaux), Mostaganem (70 quintaux), Mascara (20 quintaux) et Tlemcen (60 quintaux).

Ce constat ne vaut pas uniquement pour le berceau de Mostaganem, mais pratiquement tous les vignobles des régions «Ouest» sont touchés. «La récolte 2023 pourrait s’avérer‘historiquement faible’, inférieure, même, à celles des années précédentes», affirment de gros exploitants.

Notons que la surface totale du vignoble à Mostaganem recouvre une superficie totale de 11123,5 ha, dont la vigne de cuve occupe une superficie de 7501 ha, avec une production totale habituelle de 134600 q et un rendement de 12 q//ha. Au centre du pays, la campagne est toujours en cours, et jusqu’à ce jour, environ 1000 quintaux ont été livrés à la cave Bourkika, provenant des régions de Blida et de Tipasa, apprend-on.       

Copyright 2024 . All Rights Reserved.