Mostaganem : L’urgence de protéger le patrimoine forestier

22/03/2022 mis à jour: 20:33
766

La fête de la Journée internationale des forêts est célébrée chaque année le 21 mars, afin de mettre à l’honneur ce patrimoine végétal inestimable, en organisant de vastes campagnes de plantation d’arbres et d’autres manifestations pour inviter un public large à découvrir ou mieux connaître les multiples fonctions économiques, sociales et environnementales de la forêt et des arbres. 

Paradoxalement, des sites forestiers à Sidi Lakhdar à l’Est du Dahra dans la wilaya de Mostaganem sont en grande détresse. Ils ont été impactés, ces dernières années, et cela, au moment où l’Etat consacre des sommes faramineuses pour la préservation de l’environnement. Les forêts font face à un véritable désastre écologique,  car les vols de bois et le pillage de sable se multiplient depuis longtemps. 
 

Ces pratiques illicites entraînent la dégradation des sols et l’érosion de la biodiversité, en plus d’autres espèces rares d’arbres. Ces sites n’ont jamais connu de répit d’agressions multiples. De tels faits d’incivilité se reproduisent régulièrement, et à longueur d’année. De jour comme de nuit. 
Une pratique des plus condamnables. 
 

D’ailleurs, ce n’est un secret pour personne que les attaques virulentes de bio-agresseurs se font au vu et au su de tout le monde. Ce que nous avons découvert sur les lieux est inquiétant. Pour constater les traces visibles de l’œuvre des pilleurs, et des souches d’arbres pluri-centenaires, comme le genévrier, dont les racines n’irrigueront plus jamais de tronc ni de feuilles, il suffit de se rendre au niveau des sites sus évoqués. Enfin, la situation est à présent très préoccupante, et doit attirer l’attention sur «le drame écologique très inquiétant». 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.