Mostaganem : Le ministre face à des pêcheurs en souffrance

23/03/2022 mis à jour: 14:18
1060
Les pêcheurs ont exprimé leurs préoccupations devant le ministre

Le ministre de la Pêche et des Productions halieutiques, Hichem Sofiane Salaouatchi, a affirmé, ce lundi à Mostaganem en présence du wali Aïssa Boulahyia et des autorités civiles et militaires, que le secteur de la pêche et de l’aquaculture, est l’une des activités socio-économiques les plus importantes en Algérie. Il est devenu stratégique pour le développement de l’économie nationale, et créateur d’emploi de premier plan pour une large frange de la population côtière. 

Le ministre était essentiellement venu évoquer la nouvelle loi relative au statut particulier du pêcheur, à la pêche et l’aquaculture prévoyant de nouveaux articles, dont la création de coopératives au profit des professionnels du secteur pour leur permettre d’organiser leurs activités et améliorer leurs conditions socio-économiques. 

Le cap sera mis sur le règlement du problème de la gestion des 46 ports de pêche, la protection de ces sites et la modernisation des pratiques pour une pêche durable. Il était aussi attendu par les professionnels de la filière en souffrance, vu les différentes préoccupations qu’ils rencontrent dans le domaine, comme l’insuffisance de services au niveau des ports pour faciliter le travail des pêcheurs et des professionnels, l’absence de plans d’accostage de la flotte de pêche, l’ensablement au niveau du port de Sidi Lakhdar, les impôts, la cherté des équipements, des pièces de rechange et du carburant. A cet effet, le ministre a assuré les pêcheurs de la wilaya de Mostaganem de sa volonté  à mettre en place des mesures nécessaires pour solutionner leurs problèmes avec l’aide des responsables concernés. 

Le secteur a été assez critiqué par les professionnels. De son côté, le ministre, dira qu’il tiendra toutes ses promesses et fera tout pour améliorer le secteur de la pêche et les conditions professionnelles des acteurs de la filière. 

Le ministre a affirmé également que les pêcheurs pourront utiliser les cageots en bois qui étaient interdits depuis décembre 2010. «Les professionnels peuvent utiliser les cageots en bois sans aucune crainte», avait-il assuré. Il a aussi évoqué les raisons de la hausse des prix du poisson sur les marchés, en indiquant que le secteur œuvre à augmenter le volume de production de poissons d’ici 2024, la levée des obstacles de 171 projets d’investissement au niveau national, dont 105 projets relatifs à l’Aquaculture, 7 projets à l’aquaculture et trois autres projets relatifs à la construction navale dans la wilaya de Mostaganem depuis le mois de juillet dernier à ce jour, dans le but d’augmenter la production et réduire la flambée des prix. Les projets sus-évoquées ont permis la création de 2120 nouveaux postes d’emploi, a souligné le ministre dans son allocution.  

Copyright 2024 . All Rights Reserved.