Médicaments et situation sanitaire : Les producteurs réquisitionnés

20/01/2022 mis à jour: 16:47
492
Il y a une grande tension sur certains médicaments, notamment les anticoagulants / Photo : D. R.

Le ministère de l’Industrie pharmaceutique a pris la décision de réquisitionner les fabricants de médicaments inscrits dans le protocole pour la prise en charge de la Covid-19, dont certains produits sont actuellement sous tension.

Après la réquisition des différents établissements de production d’oxygène sur le territoire national dès le début du mois en cours pour l’approvisionnement des établissements hospitaliers en prévision de la quatrième vague de l’épidémie de Covid-19, le ministère de l’Industrie pharmaceutique a pris la décision de réquisitionner les fabricants de médicaments inscrits dans le protocole pour la prise en charge de la Covid-19, dont certains produits sont actuellement sous tension, notamment les anticoagulants.

Ainsi, dans un communiqué publié sur son site web et adressé aux producteurs le 16 janvier, le ministère de l’Industrie pharmaceutique précise : «Dans le cadre de la riposte contre la résurgence de la pandémie de Covid-19 et afin de garantir un approvisionnement continu des établissements pharmaceutiques de distribution en gros, le ministère de l’Industrie pharmaceutique instruit les établissements pharmaceutiques de fabrication au titre de la présente réquisition, pour des raisons exceptionnelles, afin d’augmenter la capacité de production, de mobiliser leurs effectifs au moins six jours par semaine et l’ensemble de leurs moyens afin de répondre aux besoins en produits pharmaceutiques.»

Cette instruction comporte également la liste de ces produits nécessaires pour traiter les malades infectés, dont les anticoagulants, les corticoïdes, les antibiotiques, les antalgiques, rhumatologie (chloroquine), vitamine et minéraux.

Ces producteurs réquisitionnés sont donc tenus de mettre sur le marché toutes les quantités fabriquées, et ce, «dans un délai maximum de 48 heures», exige le ministère de l’Industrie pharmaceutique.

Et de leur rappeler qu’ils sont ainsi tenus, notamment, de communiquer aux services du ministère de l’Industrie pharmaceutique «leurs programmes prévisionnels de fabrication des médicaments par semaine, durant la période du 20 janvier au 2 mars, le programme prévisionnel de livraison de chaque médicament, durant la même période, en précisant la ventilation par établissement de distribution en gros. Ces programmes doivent prendre en considération les quantités disponibles en stock et les quantités prévues à la fabrication».

Cette réquisition concerne également les distributeurs en gros et les importateurs de ces médicaments : «Toutes les quantités disponibles en stock et/ou reçues des importateurs et de fabricants doivent être mises intégralement sur le marché à la disposition des officines, dans un délai maximum de 48 heures après la réception», ajoute la même source.

Et de signaler que des inspections seront diligentées en vue de vérifier le respect des dispositions de la présente réquisition et que «toute pratique illégale de spéculation, de rétention de vente concomitantes, sera sanctionnée conformément à la législation et la réglementation en vigueur», a averti le ministère de l’Industrie pharmaceutique.

Copyright 2023 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer