MC Oran : Cyclone en… plein été chez les Hamraoua !

27/06/2022 mis à jour: 21:15
932

Après avoir assuré son maintien sur le fil (une habitude devenue le label du club), El Hamri est rentré dans une situation de point de non-retour après le départ de Amrani qui, sans doute dépité par le laxisme de Djebbari, s’est dit outré par le silence des dirigeants.

Ces derniers n’ont pas répondu à ses attentes en ce qui concerne la préparation d’avant-saison qui doit débuter le 6 juillet prochain tout en proposant une liste des joueurs qui seront libérés (Dahar, Bouguettaya, Djaabot, Legraa, Allati, Guertil ainsi que d’autres) sans oublier l’arrivée de nouveaux joueurs que Amrani avait sur son calepin dont le come-back du gardien de but Litim (actuellement au MCA).

L‘ex-coach insistait beaucoup sur le règlements de ses émoluments ainsi que le staff technique et surtout les joueurs qui n’ont point perçu leur dû. La goutte qui a fait déborder le vase ayant précipité le départ de Amrani fut que la requête de ce dernier fut renvoyée par Djebbari à après les JM, irritant et mettant en colère celui qui termina le championnat avec 14 matchs successifs sans défaites que même le CRB, champion en titre n’a pu effectuer (ce dernier s’arrêtera au chiffre 9 d’affilée sans accroc).

Pire, dans toute cette situation ubuesque, la situation interne s’est envenimée et les joueurs crient à tue-tête qu’ils vont saisir la CNLR pour pouvoir récupérer leur dû. Le comble dans cette situation cauchemardesque, les dettes du club se sont envolées à plus de 22 milliards de centimes que doit régler le MCO à la CRL pour pouvoir recruter d’autres joueurs.

Malgré tout cela, Djebbari dira que tout sera aplani après les JM et croit dur comme fer que Hyproc sera le futur actionnaire majoritaire d‘El Hamri, irritant par là les irréductibles qui, eux, échaudés par les promesses de ceux qui sont passés à la tête du club n’ont compté que pour du beurre.

Ces derniers veulent cette fois-ci du concret et en finir définitivement avec les actuels locataires du MCO. Le cocasse dans tout cet enchevêtrement, des rumeurs persistantes font état de plusieurs contacts avec l’arrivée d’entraîneurs à la barre technique où l’ex-coach du HBCL Hadjar est en pole position pour driver le club saupoudré par l’arrivée de joueurs à l’instar des Allili, El Orfi et Aliane alors que la situation actuelle est dans le flou total, n’augurant rien de bon pour le prochain championnat.

En somme, une redondance qui semble devenir latente à chaque intersaison et cela dure depuis des lustres.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.