MC Oran : Cocasse pour les uns, cruel pour les autres !

04/07/2022 mis à jour: 03:54
1129
Photo : D. R.

La bâtisse hamraouie est sous pression et cela depuis le maintien opéré en mode «sur le fil» sous la houlette de l’ex-désormais driver Amrani, le tout dirigé par un Djebbari attentiste.

En effet, l’actuel responsable du MCO a gelé toutes les activités hamraouies, et ce, jusqu’au prologue des JM irritant tout d’abord Amrani qui a préféré jeter l’éponge et ne point cautionner un état de fait qui ne fait qu’enfoncer le club dans les dédales d’un avenir incertain.

L’ex-coach du club qui tablait sur l’arrivée de nouveaux joueurs à même de redonner le flux tant attendu pour démarrer le nouveau challenge ous de bons auspices et par ricochet par libérer une flopée de joueurs qui n’ont point été à la hauteur lors du dernier championnat tout en insistant que tous les joueurs doivent être payés, y compris son staff technique pour débloquer une situation qui pour le moment pèse lourdement sur l’atmosphère hamraouie.

L’impasse financière y a ajouté elle aussi son grain de sel pour confirmer que l’été du club risque d’être chaud. Maintenant, que va faire Djebbari pour débloquer la situation alarmante de pas moins de presque une vingtaine de joueurs qui semblent décidés à percevoir leurs dus intégralement au moment où le club croule sous la dette astronomique de 23 milliards ?

Le comble dans tout ce fartas, la plupart des joueurs ont déjà saisi la CRL pour se voir indemnisés, ajoutons aussi que d’anciens joueurs et entraîneurs du club sont eux aussi dans l’attente indéfinie pour percevoir leurs dus, une véritable cacophonie qui risque d’enfoncer un peu plus El Hamri à la vue de ce branle-bas des joueurs qui semblent décidés à aller là ou l’herbe est plus verte, à l’instar du milieu Guenina (meilleur buteur du club avec 8 buts) et qui ne veut plus entendre parler de son maintien tant qu’il n’a pas perçu ses mensualités, idem pour d’autres joueurs comme Legraa, Benamara, Siam pour ne citer qu’eux, une saignée qui va faire beaucoup de mal à un club qui à chaque intersaison revient à la case départ par la faute d’un réel consensus qui semble à la longue se muer en chimère des plus insolubles.

Le comble dans toute cette forfaiture, la direction a commencé par négocier avec d’éventuels nouveaux joueurs qui n’ont rien de… nouveau, à l’instar d’anciens joueurs du sérail comme Motrani, Boutiche, laissant babas les ultras du club qui se demandent quel sortilège à frappé le club qui se débat dans une situation des plus délétères, et ce, depuis plus de deux décades.

Que va faire Belhadj qui lui aussi semble décidé à en découdre avec Djebbari afin de le déloger pour reprendre le gouvernail du club qu’il a présidé il n’y a pas si longtemps ? Un autre mano a mano qui vient épicer les «joyeusetés» d’un MCO qui semble ne point s’interroger sur toutes ces fourberies de mauvai goût. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.