MC Oran : Chaises musicales chez les Hamraoua

10/09/2022 mis à jour: 11:59
592

Le MCO semble se complaire à jouer chaque saison une survie qui est devenue son label par excellence en Ligue 1 : trois rounds et déjà l’avant dernière place du classement général. Un vrai cauchemar pour les fans du club qui se demandent déjà si leur club est l’un des favoris en puissance pour le billet menant en division inférieure, comme ce fut le cas lors du périple de la saison 2007-2008. 

C’est la totale, même s’il est encore trop tôt pour émettre un quelconque pronostic. Mais pour le moment, ça craint car les chiffres actuels ne sont point en faveur des Hamraoua. Un point récolté sur les neuf mis en jeu avec seulement un but inscrit en attaque, une défense passoire, avec cinq buts encaissés. 

Le pire dans toute cette situation ubuesque, c’est le fameux carrousel d’entraîneurs qui se sont succédé depuis la préparation qui a fait que l’équipe n’a pas encore trouvé sa voie du salut. Amrani, puis Kinane, Kendouci et dernièrement Belatoui se sont succédé à la vitesse vertigineuse à la barre technique dans un laps de temps qui, il faut le dire, n’a pas du tout agi en faveur de l’équipe. 

Le retour dernièrement de Haddou Moulay en tant qu’entraîneuradjoint de Belatoui va encore accentuer des ressentis, surtout pour Kinane qui pourtant a été installé par Djebbari comme adjoint de Belatoui après ses menaces de ne pas rejoindre la réserve dès l’intronisation de Belatoui à la barre technique. Un vrai cauchemar pour Kinane, lui qui a pris le relais après le faux départ de Amrani durant l‘intersaison. 

L’entraîneur de la réserve, en véritable pompier, a su préparer l’équipe durant le stage estival, ponctué par trois matchs amicaux tous gagnés avec maestria avant de laisser place à Kendouci coacher l’équipe lors du premier round face au RCA. Dès la venue de Belatoui, Kinane prendra la tunique d’adjoint face respectivement au NCM et CRB, la venue de Haddou Moulay risque cette fois-ci de laisser des traces et pourrait même pousser Kinane à claquer la porte une fois pour toute. 

Un drôle de manège qui n’en finit pas de ces moult pirouettes qui, à chaque fois, empoisonnent l’environnement hamraoui, déjà miné par les problèmes financiers : point de société nationale en vue, discorde à fleurets mouchetés entre les actionnaires majoritaires, ordres et contre-ordres à profusion.

 Pour meubler cette relâche, le MCO mettra sur place un stage d’une durée de cinq jours afin de préparer le team pour le match qui aura lieu face à l’ASO le 16 septembre prochain à Zabana dans un match à six points. Le site du stage sera probablement celui de Tlemcen.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.