Malgré les lourdes peines prévues : Les parkings anarchiques persistent

16/03/2022 mis à jour: 13:50
416

Malgré les lourdes peines annoncées par les autorités du pays, les ‘‘parkingueurs’’ continuent d’occuper les trottoirs et espaces publics, dans différents quartiers du centre d’Alger. Pratiquement, tous les endroits connus pour être des lieux de stationnement sont impunément squatés.

Les automobilistes sont contraints de payer pour avoir une place. Certains autoproclamés ‘‘parkingueurs’’ recourent même à la tarification à l’heure. En l’absence de solution, les automobilistes prennent leur mal en patience, pourvu qu’ils puissent garer leurs véhicules dans un lieu sûr et pouvoir vaquer à leurs occupations.

Pire ! Dans certains endroits parfois situés à proximité d’institutions officielles, les ‘‘parkingueurs’’ s’affichent en nombre et n’hésitent pas à brandir la menace. Pis, tellement sollicités, faute de solution à la problématique de stationnement au centre de la capitale, ces parkingueurs font passer leur prestation informelle pour un service rendu.

Face au dilemme du manque de places de stationnement, insécurité et impunité, l’automobiliste se retrouve à la merci de ces bandes constituées. Mais devant l’annonce des autorités et l’application sur le terrain, beaucoup reste à faire. D. G.


 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.