Lutte : Huit Algériens qualifiés aux JO de Paris

27/03/2024 mis à jour: 02:56
APS
444

Huit athlètes algériens, cinq (05) en lutte gréco-romaine, un athlète (01) en lutte libre et deux (02) en lutte féminine, ont composté leur billet pour les Jeux olympiques 2024 de Paris, à l’issue de la troisième et dernière journée du tournoi «Afrique-Océanie» organisé à Alexandrie en Egypte (21-24 mars). 

Cette pénultième journée du tournoi Afrique-Océanie, qualificatif aux Jeux olympiques de Paris, a vu la qualification d’un seul athlète en lutte libre,  Fateh Benferdjallah dans la catégorie des 86 kg, un athlète qui prend part à son deuxième rendez-vous olympique, après celui de Tokyo 2021 où la lutte libre algérienne avait placé quatre athlètes dans la liste des qualifiés. 

En lutte gréco-romaine, la sélection algérienne a fait mieux qu’à Tokyo avec cinq qualifiés, un exploit pour les athlètes de cette spécialité qui a été toujours le digne représentant de la lutte algérienne. Il s’agit de Sid Azara Bachir (87 Kg) qui signe sa troisième participation, après les JO 2016 de Rio et Tokyo 2021, et Abdelkrim Fergat (60 kg) qui enregistre sa deuxième participation, après les JO de Tokyo. Les lutteurs Abdelkrim Ouakali (77 kg), Ishak Ghaiou (67 kg) et Hamza Haloui 130 kg) vont découvrir pour la première fois un tournoi olympique. Chez les dames, la lutte algérienne a réussi à qualifier deux lutteuses au tournoi «Afrique-Océanie»,  Doudou Ibtissem (50 Kg) et Fouzia Chaimaa Aouissi (57 kg), un exploit historique pour les lutteuses algériennes qui méritent leur présence au rendez-vous de Paris. 

Pour rappel,75 athlètes en lutte libre, 42 en lutte gréco-romaine et 56 en lutte féminine, représentant 29 pays, dont l’Algérie, ont pris part au tournoi «Afrique-Océanie». La sélection algérienne a été représentée par un total de 16 athlètes (6 en lutte gréco-romaine, 6 en lutte libre et 4 en lutte féminine), sous la conduite des entraîneurs Maazouz Bendjedaa et Messaoud Zeghdane. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.