Lutte contre les incendies à Blida : Atelier de formation au profit des chasseurs

10/06/2024 mis à jour: 04:16
367
Les chasseurs ont organisé une expostion en marge de la session de formation - Photo : D. R.

Les chasseurs sont appelés à une implication «effective» dans la protection de la ressource faunistique et floristique, en contribuant à la sensibilisation des citoyens sur la nécessité d’éviter les barbecues dans les zones forestières.

Un atelier de formation sur le rôle des chasseurs dans la protection des forêts contre les incendies a été lancé samedi à Blida par la Fédération nationale des chasseurs au profit de ses adhérents afin de les sensibiliser à s’impliquer efficacement dans la lutte contre les feux de forêt.

Organisée en coordination avec différents acteurs concernés par la protection des forêts, dont la Protection civile, la Conservation des forêts et la Gendarmerie nationale, la rencontre «vise la mise au point d’un plan d’action pour les différentes fédérations locales en vue de protéger le couvert végétal de chaque wilaya», a indiqué le président de la Fédération nationale des chasseurs, Omar Zahi, en procédant au lancement de cet atelier de formation ayant regroupé des chasseurs issus de 35 wilayas.

Il a souligné que les chasseurs sont appelés à une implication «effective» dans la protection de la ressource faunistique et floristique, en contribuant à la sensibilisation des citoyens sur la nécessité d’éviter les barbecues dans les zones forestières et sur l’importance de la biodiversité et du reboisement, citant pour exemples le projet du Barrage vert et les programmes de protection de l’environnement. Il s’agit également d’encourager et d’inciter au respect et à l’application des lois relatives à la protection de la vie sauvage et au renforcement des réserves naturelles et des parcs nationaux.

La Fédération nationale des chasseurs, qui compte près de 50 000 adhérents, œuvre à assurer des formations aux chasseurs pour les sensibiliser sur l’importance de préserver la flore et la faune, particulièrement les espèces protégées et menacées d’extinction (oiseaux, reptiles, amphibiens et autres), a relevé le même responsable.

Il a fait cas, à ce titre, de milliers de chasseurs ayant bénéficié, depuis 2019, de formations en matière de protection du gibier, méthodes de chasse, éthique du chasseur et lutte contre le braconnage, à l’issue desquelles 35 000 formés ont obtenu des permis de chasse. Il a ajouté que la Fédération nationale des chasseurs fonde beaucoup d’espoir sur ces chasseurs formés pour protéger les forêts contre les divers dangers qui la guettent, dont les incendies, car la forêt est le terrain de la chasse.

Pour sa part, le président de la Fédération des chasseurs de Blida, Lotfi Morsli, a exhorté les chasseurs activant dans la wilaya à la «nécessité de protéger les forêts de l’Atlas blidéen contre le risque des incendies, notamment le Parc national de Chréa, l’arboretum d’El Merdja Ouled Slama et Tazarine à Bougara (Est), outre la pinède de Hammam Melouane». Il a également appelé à la coordination des efforts entre les différents acteurs et associations environnementales pour consacrer cet objectif. 

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.