Livraison de 7000 logements AADL, le 5 juillet à Guelma : Le pari difficile de Mohamed Tarek Belaribi

14/04/2022 mis à jour: 06:47
2598
Photo : El Watan

Si les logements sont livrés, il restera les travaux de VRD, mais surtout les équipements tels les établissements scolaires, les infrastructures de santé publique, une antenne administrative de l’APC…

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi a lancé, lors d’une récente visite dans la wilaya, un véritable défi à relever par le staff de l’Agence de l’Amélioration et du Développement du Logement (AADL) de Guelma en déclarant qu’«un quota de 7000 logements de type AADL sera livré aux bénéficiaires le 5 juillet prochain, fête de l’indépendance et de la jeunesse à travers les divers sites de la wilaya», alors que la plupart des chantiers ont accusé des retards importants dans la réalisation depuis le lancement du programme en 2013, notamment en matière de VRD (voierie et réseaux divers) et d’équipements publics.

Le renforcement des chantiers, visible, entre autres, sur le site des 5400 logements AADL de Hadjer El Mengoub, dans la commune de Belkheir, le plus important dans la wilaya et la levée de certaines contraintes suffiront-ils pour les livrer dans les délais fixés par le ministre ? «Pas si sur !», nous ont dit des souscripteurs au lendemain de cette visite. «En plus des VRD, il y a les équipements publics. C’est une véritable ville ici, mais elle est très éloignée du chef-lieu soit plus de 10 km avec un chemin chaotique en chantier lui aussi», ont-ils déclaré à El Watan.

En clair, si les logements sont livrés, il restera sans aucun doute les équipements tels les écoles, les CEM et les lycées, ainsi que les infrastructures de santé publique, une antenne administrative de l’APC et certainement un siège pour une sûreté extra-muros ou une brigade de gendarmerie.

En effet, il s’agit d’une façon générale des sites dédiés à l’AADL, notamment à Guelma (1100 logements), Oued Zenati (600 logements à Djebel El Ansel), Belkheir (5400 logements à Hadjer El Mengoub) en enfin Bouchegouf (700 logements). Dans ce dernier site, les logements ont été attribués lors de la visite du ministre.

Il reste, cependant, à réaliser, non pas les immeubles qui ont atteint un taux très élevé d’achèvement des travaux, mais les VRD qui ne font, visiblement pas, l’unanimité sur certains sites, quoi qu’à l’AADL de Guelma, ils y croient. Ainsi, sur le site des 1100 logements de Guelma confié à l’entreprise turque ENTES depuis 2015, les logements sont achevés à 100 %.

«Quant à la réalisation des travaux de VRD, ils ont été scindés en deux lots et confiés respectivement pour les 511 logements à l’AADL achevé à 100% et à la DUAC (Direction de l’urbanisme de l’architecture et de la construction) de la wilaya pour 589 logements réalisés à 65 %», a révélé à El Watan une source au fait du dossier. Et de poursuivre : «Nous sommes en phase finale sur les 1100. Il y a cependant des travaux liés entre la DUAC et l’AADL ainsi que la Sonelgaz».

Un défi à relever

Pour le site de Hadjer El Mengoub, les 5400 logements ont été scindés en deux lots distincts depuis le lancement du projet en octobre 2017 avec respectivement 4800 logements (3700+ 700 + 400) à la charge de l’entreprise turque Guerbuz et 600 logements pour Bezala de droit algérien et Efes de droit turc. «L’entreprise chargée des travaux de VRD vient tout juste d’être installée pour les 3700 logements», affirme notre interlocuteur.

Et de préciser : «Ce qui nous pose problème aujourd’hui à Hadjer El Mengoub ce ne sont pas les travaux des VRD, mais les travaux d’amenée de la conduite d’adduction en eau potable laquelle n’a pas été réalisée à ce jour par la DRE (direction des ressources en eaux) au moment où les travaux de la Sonelgaz ou ceux pour l’évacuation des eaux usées du site sont en cours».

Sur le site de Djebel El Ansel à Oued Zenati ce sont 600 logements AADL confié respectivement à l’entreprise Algéro-turque Bezala-Efes (400 logements) et 200 logements à ZK Construction de droit algérien, en construction depuis 2018. «Le bâti a atteint 95 %. Ce site suscite lui aussi certaines préoccupations, de par son éloignement de la commune d’Oued Zenati notamment pour l’évacuation des eaux usées hors site. Quant aux VRD, nous avons de gros retards avec un taux de réalisation de 5 % pour les 200 logements».

Quoi qu’il en soit, avec l’achèvement des travaux et la livraison des 700 logements AADL de Bouchegouf, dont les travaux confiés en 2017 à l’entreprise chinoise Sino-hydro chinoise en 2017, semblent de prime abord avoir séduit les souscripteurs et les maitres d’œuvre et d’ouvrage. «Je viens de signer le PV de constat de qualité de mon logement à Bouchegouf. Je n’ai aucune remarque à faire, c’est impeccable. J’ai récupéré les clés de mon appartement», a affirmé un souscripteur, à sa sortie de l’agence de Guelma, visiblement satisfait. «Nous sommes prêts à relever le défi», avancent nos interlocuteurs.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.