Lettre de la FIFA : Un communiqué tronqué

08/05/2022 mis à jour: 22:34
2033

La réponse de la FIFA à la requête de la FAF contre l’arbitrage du gambien Bakary Gassama est arrivée vendredi tard dans la soirée. Sans surprise, elle a informé la FAF qu’elle ne donnera pas suite aux réserves formulées contre l’arbitre directeur de la rencontre Algérie-Cameroun (1-2) disputée le 29 mars dernier à Blida. Vendredi avant minuit, la fédération a publié une partie seulement de la correspondance que lui a adressée la FIFA.

Les observateurs l’ont qualifié de «communiqué laconique  et tronqué» parce qu’il reprenait une partie seulement de la missive de la FIFA. La partie de la réponse de la FIFA a pu laisser un doute chez certains qui croient encore que rien n’est perdu. Ce mince espoir est nourri par les quelques lignes publiées sur le site de la FAF qui ouvrent la voie à toutes les interprétations, c’est selon, à partir du moment où la FIFA n’a pas mentionné clairement que la réclamation de la FAF est jugée infondée.

Dans le texte publié sur le site officiel de la fédération, pour les observateurs avertis et habitués à ce type d’échanges entre institutions, il n’y a plus de doute sur l’issue de la réclamation de la fédération. La FIFA l’a déboutée, comme il fallait s’y attendre et l’ont annoncé, dès le départ, beaucoup de voix qui, malheureusement, n’ont pas été entendues, ni prises au sérieux. La commission des arbitres de la FIFA n’a aucune compétence pour annuler le résultat d’une rencontre même si l’arbitre passe totalement à côté de son sujet.

La commission de discipline et la commission des arbitres ont un champ d’action bien déterminé et ne sauraient prendre des décisions qui relèvent de compétences d’autres organes. La question qui brûle les lèvres est la suivante : pourquoi la FAF n’a pas publié l’intégralité du communiqué de la FIFA ? Selon des sources proches de l’institution de Dely-Ibrahim, la FIFA a fourni une réponse complète et détaillée, point par point aux griefs portées à sa connaissance par la FAF.

Elle aurait conforté l’arbitre Bakary Gassama, aurait jugé qu’il n’a pas faussé le résultat de la partie, qu’il aurait fait une saine application des lois du jeu, que les arbitres sur le terrain et ceux de la vidéo assistance referee (VAR) se sont concertés sur toutes les actions de jeu, que la coordination entre les deux parties a bien fonctionné et que pour tout ce qui précède il n’y avait pas lieu de remettre en question le résultat du match. Un camouflet à la FAF.

C’est ce qui a motivé la non-publication de la seconde, et importante partie, du communiqué de la FIFA ? Ce serait un déni de la part de la FAF et un non-respect pour les supporters algériens. Si l’information est avérée, communiqué tronqué, la fédération est dans l’obligation de le publier entièrement et laisser le soin aux Algériens de le juger sur pièce. Le communiqué dans son intégralité a été transmis à quelques initiés, moins d’une heure après sa publication. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.