Le wali d’Annaba Abdelkader Djellaoui lors de la session de l’APW : «Tous les projets à l’arrêt doivent être relancés»

21/11/2023 mis à jour: 01:06
2738

La direction de l’éducation doit récupérer ses logements de fonction occupés par les retraités. Celui qui va s’opposer sera poursuivi en justice.»

 Tel est l’ordre qu’a donné, récemment, le wali d’Annaba, Abdelkader Djellaoui, à la directrice de l’éducation en marge de la 3e session de l’APW, à l’effet de récupérer le patrimoine immobilier de son secteur. Et Annaba en compte plusieurs, mais pas que des logements de fonction. 

Un autre bien fait actuellement l’objet d’une grande convoitise, même s’il est cadastré «Groupe scolaire», c’est-à-dire un équipement public inaliénable. Il s’agit d’une assiette de terrain de plus de 5 500 m², initialement destinée à abriter un stade et une cantine pour les élèves de l’école primaire du chahid Abadi Mohamed de la cité Oued Forcha 2. 

«Ce terrain a été clôturé par les habitants pour le préserver contre les prédateurs, les oisifs, les malfrats et les dépôts d’ordures, en attendant que la direction de l’éducation le réclame pour y construire les équipements projetés», lit-on dans une lettre adressée au wali d’Annaba, accompagnée d’un dossier administratif, dont un plan de masse et un extrait du plan cadastral n° : 387700. 

De son côté, le représentant de la commission de l’éducation, l’enseignement supérieur et la formation professionnelle de l’APW a affirmé, à la lecture de son rapport : «11 nouveaux établissements scolaires ont été réceptionnés durant la rentrée 2023-2024, avec l’extension de plusieurs classes et de nouvelles salles de cantine.» 

Et de noter : «Nous avons relevé des points noirs dans des établissements scolaires des trois paliers, tels que l’absence de chauffage central, l’étanchéité dégradée, le manque des équipements pédagogiques, d’agents de nettoyage et les traiteurs pour les cantines.» Animé d’une bonne volonté, le wali d’Annaba n’a pas lésiné sur les moyens pour «colmater les brèches», citées dans le rapport des élus. 

En effet, outre la récupération du patrimoine immobilier de la direction de l’éducation, M. Djellaoui a déclaré : «La wilaya dispose des moyens financiers pour doter en urgence les écoles primaires, en priorité, pour le chauffage central afin que les élèves ne souffrent pas de froid durant la période hivernale.» 

Par ailleurs, l’attention du chef de l’exécutif n’a pas omis les autres secteurs de la wilaya. Devant un parterre d’élus et de son exécutif, il a ordonné que: «Tous les projets à l’arrêt que compte la wilaya, tous secteurs confondus, doivent être relancés en urgence. Pour ce faire, le comité des finances doit inspecter les projets en retard avec la commission de chaque secteur. Quant aux maires, ils doivent s’occuper de l’hygiène dans les communes de la wilaya au moment où le wali s’occupe de son développent.» 

Rappelons que le budget préliminaire de l’exercice 2024 est de 13,80 milliards de dinars. Il a été adopté par l’ensemble des élus lors de la troisième session de l’APW. Une augmentation de 9,65% par rapport au budget de l’année 2023 qui était de 9,50 milliards de dinars.

 Une enveloppe financière de 48,16 millions de dinars du budget de l’année 2024 est destinée pour les équipements scolaires et la rénovation de ses établissements.      
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.