Le Snapo et le sorp se retirent de la commission

25/01/2022 mis à jour: 00:52
703

La commission nationale mixte tripartite  – ministère de la Santé, Section ordinale des pharmaciens (SORP) et le Syndicat des pharmaciens d’officine (Snapo) – est au cœur d’un scandale qui risque d’éclabousser le département de Abderrahmane Benbouzid.

En effet, le Conseil de l’Ordre des pharmaciens et le Snapo se sont retirés de cette commission suite à l’examen d’un recours dont l’étude a donné lieu à une affaire douteuse de demande d’agrément pour l’installation d’une officine pharmaceutique. Le site devant abriter cette officine est la cité AADL 2400 Logements de Baba Hassen (Alger).

Contacté, le Dr Khelifa Slama, 1er vice-président du Syndicat des pharmaciens d’officine (Snapo) confirme : «C’est un cas de dépassement flagrant. Il y a eu initialement une première demande d’une pharmacienne en 2018 qui, après l’étude de son dossier, a eu l’accord de la commission, sous réserve qu’il n’y ait pas une demande antérieure. Il se trouve, par la suite, qu’un autre dossier de demande similaire, au niveau du même site, a été déposé avec une date ultérieure (2015) à l’effet d’éliminer celle ayant eu l’accord préalable de la commission.

Dans la forme, elle a eu l’aval de la commission en date du 25 avril 2021.» S’estimant lésée, la première pharmacienne n’a pas tardé à réagir. Outre une action en justice contre les directeurs de l’AADL, de la santé (DSP) de la wilaya d’Alger et celui de la commission des marchés publics de la direction régionale d’Alger-Est, elle a poursuivi la pharmacienne devant la remplacer au niveau du tribunal Bir Mourad Raïs.

«Un fort soupçon d’un faux et usage de faux» pèse sur le dossier de la pharmacienne qui a remplacé celle ayant eu initialement l’accord de la commission. «Si l’on se fie aux images satellitaires fournies par Google Earth, le site devant abriter la cité 2400 Logement AADL à Baba Hassen n’était pas encore retenu en 2015, date de la demande de la seconde pharmacienne.

Pire, cette dernière, selon nos investigations, avait déjà bénéficié de plusieurs agréments, dont un dans la wilaya de Skikda qu’elle a désisté au profit d’un tiers, un autre à Blida où elle exerce actuellement et une nouvelle demande pour en avoir un à Alger. N’est-elle pas une privilégiée du système, surtout lorsqu’on sait que des centaines de ses confrères sont dans l’attente depuis plusieurs années pour avoir uniquement un seul agrément ?» s’interroge le vice-président du Snapo.

Installée depuis juin 2019, cette commission a été, rappelons-le, créée pour servir la profession des pharmaciens d’officine. Elle se veut un véritable outil de régulation et de protection contre tous les dépassements et les litiges soulevés dans plusieurs wilayas, notamment ceux liés à l’installation des officines. Celui présenté dans ce cas de figure en est un. 

Copyright 2023 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer