Le gouvernement britannique achète des tentes pour loger des migrants

28/07/2023 mis à jour: 19:30
1766
Le ministère britannique de l'Intérieur a acheté ces tentes en anticipant une hausse des arrivées de migrants par la Manche ces prochaines semaines

Selon le quotidien britannique The Times, le gouvernement britannique a procédé à l'achat de tentes pour héberger jusqu'à 2000 migrants dans les prochains mois, une initiative considérée comme «cruelle» par des associations de défense des droits humains. Cette mesure a été prise en anticipation d'une augmentation prévue des arrivées de migrants par la Manche au cours des prochaines semaines, similaire à celle de l'été dernier.

Le ministère britannique de l'Intérieur a pris cette décision dans le but de remplacer l'hébergement en hôtels, jugé trop coûteux, étant donné la pression croissante sur le système d'asile et le manque de ressources allouées. Le gouvernement conservateur, dans le cadre de sa lutte contre l'immigration illégale, s'est engagé à réduire les coûts d'hébergement des demandeurs d'asile, qui s'élèvent actuellement à 2,3 milliards de livres (environ 2,6 milliards d'euros) par an. Pour ce faire, il envisage d'utiliser des installations telles que des bases militaires désaffectées ou des barges à quai.

Interrogé par l'AFP, le Home Office a réitéré que l'usage d'hôtels pour loger les demandeurs d'asile était inacceptable. Le ministère n'a ni confirmé ni démenti l'achat des tentes, mais a déclaré étudier diverses options d'hébergement. Selon The Times, le gouvernement avait pourtant rejeté l'idée des tentes l'année précédente par crainte de poursuites en justice pour traitement inhumain.

Le responsable de l'organisation Refugee Action, Tim Naor Hilton, a critiqué cette initiative en qualifiant le projet de «cruel» et d'un nouveau moyen pour le gouvernement de diaboliser les demandeurs d'asile. La députée travailliste Yvette Cooper a également exprimé des réserves, estimant que l'achat de tentes démontrait que la législation du gouvernement, censée mettre fin aux traversées par bateau, n'était pas adaptée pour fonctionner comme prévu.

Le gouvernement britannique considère la lutte contre l'immigration comme une de ses priorités et a mis en place plusieurs mesures pour dissuader les arrivées de migrants. Récemment, le Parlement a adopté une loi controversée et critiquée jusqu'à l'ONU concernant «l'immigration illégale». Selon cette loi, les migrants arrivant au Royaume-Uni par la Manche n'ont plus le droit de demander l'asile dans le pays. De plus, Londres prévoit d'envoyer des demandeurs d'asile dans une barge amarrée à quai dans un port du sud-ouest de l'Angleterre dès la semaine prochaine. Selon les chiffres des autorités, plus de 15 000 migrants ont effectué la périlleuse traversée de la Manche sur des bateaux de fortune depuis le début de l'année.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.