Le géant Aramco voit son bénéfice net fondre au deuxième trimestre

07/08/2023 mis à jour: 23:12
1030
La forte baisse du court de l’or noir est la cause principale des résultats de l’entreprise

Le géant pétrolier saoudien Aramco a publié ses résultats financiers pour le deuxième trimestre, enregistrant un bénéfice net de 30,08 milliards de dollars, soit une baisse significative de 38% par rapport à la même période de l'année précédente.

 Cette baisse substantielle intervient dans un contexte de chute des prix du pétrole ces derniers mois, impactant ainsi les performances de l'entreprise. Aramco, détenue à 90% par l'État saoudien, a souligné que cette baisse était principalement due à la chute des prix du pétrole brut et à la diminution des marges de raffinage et de produits chimiques.

Malgré cette baisse, le PDG d'Aramco, Amin Nasser, a mis en avant la résilience de l'entreprise face aux fluctuations du marché. Il a également annoncé l'intention de commencer à distribuer le premier dividende lié à la performance au cours du troisième trimestre. La société avait enregistré des bénéfices records l'année précédente, en partie grâce à l'envolée des prix du pétrole due à des événements géopolitiques tels que l'invasion de l'Ukraine par la Russie et la reprise économique post-Covid.

Les prix du pétrole ont connu une baisse ces derniers mois en raison des perspectives de récession mondiale et de l'impact sur la demande. Néanmoins, ces prix ont connu une légère remontée récemment, en partie grâce à la stratégie de réduction de la production mise en place par des pays exportateurs, notamment l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de pétrole.

Aramco poursuit des investissements pour augmenter sa capacité de production à 13 millions de barils par jour d'ici 2027. Les bénéfices d'Aramco sont essentiels pour le programme de réformes économiques et sociales de l'Arabie saoudite, appelé Vision 2030, qui vise à diversifier l'économie du pays dépendante des énergies fossiles. Bien que les bénéfices aient diminué, l'entreprise conserve des niveaux d'endettement bas et d'importantes réserves.

L'Arabie saoudite a également transféré une partie des actions d'Aramco à Sanabil Investments, une société contrôlée par le Fonds d'investissement public (PIF) du royaume, dans le cadre de sa stratégie de gestion de ses actifs.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.