Le fondateur de ChatGPT précise sa vision de l’intelligence artificielle

17/11/2023 mis à jour: 12:41
1280
Sam Altman, le fondateur de ChatGPT

Les révélations d'un visionnaire de l'intelligence artificielle. Sam Altman, le dirigeant d'OpenAI à l'origine d'une révolution technologique avec la plateforme d'intelligence artificielle (IA) générale ChatGPT, a partagé ses réflexions jeudi lors d'une conférence à San Francisco. 

Cet événement, qui s'est tenu en marge du sommet annuel de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (Apec), a réuni des hauts responsables de Google et Meta (Facebook, Instagram).

Bien que ChatGPT et d'autres interfaces capables de générer des textes, des images et des sons suscitent un vif intérêt et rencontrent un succès certain, des préoccupations importantes émergent également quant à leur impact sur la démocratie (propagation de désinformation) et sur l'emploi (remplacement de certaines professions). Sam Altman a exprimé son espoir que ces outils puissent être bénéfiques aux créateurs tout en soulignant la nécessité de trouver un modèle économique viable. Il a également souligné l'importance de laisser aux individus le choix de participer ou non à ces innovations.

Cette année, des artistes, codeurs et écrivains, dont George R.R. Martin, ont porté plainte contre OpenAI et d'autres entreprises du secteur, les accusant d'avoir utilisé leurs œuvres sans consentement ni rémunération pour développer leurs interfaces. En parallèle, à Hollywood, une grève historique des scénaristes et acteurs a mis en lumière les craintes liées à l'utilisation de l'IA générale.

Interrogé sur l'utilisation de l'IA en Chine, Sam Altman a déclaré ne pas avoir une connaissance approfondie de la situation, précisant que cela ne relevait pas de son domaine d'expertise. La rivalité entre les États-Unis et la Chine, tant sur le plan économique que politique, a marqué le sommet de l'Apec.

En ce qui concerne la régulation de l'IA, des discussions sont en cours au Parlement européen et américain, visant à prévenir la discrimination, la manipulation et la fraude. Sam Altman et d'autres leaders de l'IA appellent à de nouvelles règles, pourvu qu'elles n entravent pas les progrès remarquables réalisés dans ce domaine.

Le gouvernement américain exprime particulièrement des préoccupations quant au rôle que pourrait jouer l'IA générale pendant la campagne électorale de 2024, en facilitant la création de deepfakes et de contenus falsifiés, alimentant ainsi les campagnes de désinformation. Sam Altman reconnaît qu'il y a beaucoup d'incertitudes quant aux capacités de l'IA générale, notamment en matière de vidéos, mais souligne la nécessité de rester vigilant pendant les échéances électorales à venir.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.