Le FMI se dit «inquiet» de la crise immobilière en Chine, demandant à «restaurer la confiance»

10/10/2023 mis à jour: 08:59
1801
«Nous sommes particulièrement inquiets concernant la stabilité financière en Chine», a déclaré lors d'une conférence de presse Tobias Adrian, directeur du département des marchés monétaires et de capitaux du FMI.

Le Fonds monétaire international (FMI) a révisé à la baisse ses prévisions de croissance pour la Chine ce mardi, principalement en raison de la crise sans précédent qui sévit dans le secteur immobilier, laquelle a des répercussions négatives sur l'économie globale.

Le FMI exprime de sérieuses inquiétudes au sujet de la crise immobilière en Chine, appelant à restaurer la confiance dans ce secteur et à maintenir la stabilité financière. Les responsables du FMI ont partagé ces préoccupations lors d'une conférence de presse lors des assemblées générales du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale qui se tiennent au Maroc.

Tobias Adrian, directeur du département des marchés monétaires et de capitaux du FMI, a déclaré : "Nous sommes particulièrement inquiets concernant la stabilité financière en Chine." Il a expliqué que bien que des mesures aient été prises pour stabiliser le marché immobilier ces dernières années, les gouvernements locaux, les banques locales, notamment les banques provinciales, ainsi que les produits de gestion du patrimoine liés à l'immobilier sont toujours exposés aux risques du secteur.

Tobias Adrian a souligné l'importance de maintenir la confiance des ménages dans l'économie pour garantir la croissance et la stabilité financière à l'avenir, en particulier étant donné que le secteur immobilier représente une part significative du PIB chinois.

Le chef économiste du FMI, Pierre-Olivier Gourinchas, a également appelé à des mesures énergiques de la part des autorités chinoises, notamment la restructuration des promoteurs en difficulté, pour éviter que l'instabilité financière ne se propage à l'ensemble du système financier.

Les problèmes rencontrés par les géants immobiliers chinois alimentent la méfiance depuis deux ans dans un secteur qui était autrefois très rentable, mais qui est désormais confronté à un ralentissement économique et à des projets immobiliers inachevés. En plus de Country Garden, son concurrent Evergrande se trouve également au bord de la faillite.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.