Le duel capital et décisif ayant opposé le RCK à l’ESM : Un exemple de fair-play et de sportivité à encourager

15/05/2024 mis à jour: 23:58
530
Les joueurs du RCK et de l’ESM au moment de fouler la pelouse du stade Benhadad de Kouba - Photo : D. R.

D’habitude, les matchs décisifs entre les clubs jouant l’accession, la relégation et même le podium intervenant à quelques journées de la fin du championnat étaient considérés, à juste titre d’ailleurs, comme des rencontres à hauts risques.

Il est vrai que les dépassements d’abord entre supporters déjà, sur les réseaux sociaux, ensuite à proximité du stade pour atteindre son paroxysme en s’aiguisant à l’intérieur de l’installation sportive et pour se terminer à l’extérieur par des affrontements causant de grands dégâts tant humains que matériels. Fait rarissime cependant pour cette fin de championnat de la division Amateur en son groupe Centre-Ouest qu’il ne faudra pas passer sous silence.

Toutes la parties concernées doivent fructifier la sportivité et le fair-play pour qu’ils soient pris comme (bons) exemples. Pas uniquement à tirer à boulets rouges sur les actes de dépassements et de vandalisme entre les clubs.

Pour cette saison, et pour le compte de la division Amateur groupe Centre-Ouest, le match phare aussi décisif que capital de la 26e journée (à quatre journées de la fin de l’exercice) ayant mis face-à-face les deux prétendants en force à l’accession, en l’occurrence le Raed de Kouba à l’Espérance de Mostaganem a été un exemple du genre en matière de fair-play et de sportivité entre joueurs sur le terrain et surtout entre supporters sur les gradins.

La famille sportive attendait avec beaucoup de curiosité et d’inquiétude sur une trame d’angoisse cette affiche footballistique aux contours dramatiques, au vu des précédentes rencontres capitales et décisives et dans la même configuration. 

Ceci démontre que quand la pratique du football reste dans son cadre purement sportif et est pilotée par des gens sages, matures et conscients de la portée positive que peut avoir le sport et le football en particulier sur l’essor d’un club, d’un quartier, d’une ville voire d’un pays tout entier sur les relations entre ses propres concitoyens et même entre les peuples d’autres nations.

Il faut savoir rendre hommage et respect à la famille du RCK en saluant l’esprit sportif à toute épreuve et la correction vis-à-vis de l’adversaire du jour, car il ne faut pas occulter qu’ils étaient et dès l’entame de l’actuel exercice 2023/2024 leaders incontestés et ce jusqu’à la fin de la phase aller. 

Un autre détail encore plus important est celui relatif au technicien Réda Bendris actuellement à la barre technique de l’ES Mostaganem et qui avait pris les destinées du club du RC Kouba durant l’intersaison et ce, jusqu’à la fin de la phase aller. Aucun comportement déplacé des Koubéens à son encontre aussi bien sur le terrain ou à partir des gradins. 

Même après le résultat jugé négatif de leur chère équipe, les supporters koubéens avaient souhaité bon retour à toute la délégation du club adverse de l’Espérance de Mostaganem. C’est l’entraineur Réda Bendris lui-même qui a tenu à rendre hommage à toute la famille koubéenne à la fin de la confrontation pour le comportement hautement civilisé, correct et responsable à tout point de vue dont il a été destinataire.

C’est ce genre d’échange inspiré de reconnaissance et de respect mutuels qui doit prévaloir entre les sportifs d’un même pays. Bravo et chapeau bas à tous ceux présents au stade Mohamed Benhaddad de Kouba à l’occasion de la confrontation RCK-ESM. 

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.