Le Desferal 500mg en rupture depuis plusieurs mois : Les malades atteints de la bêta-thalassémie majeure interpellent la pch

08/09/2022 mis à jour: 15:04
1447

Les malades souffrant d’une bêta-thalassémie majeure n’ont plus de traitement en Algérie. Le seul médicament injectable avec lequel ils se traitent, le Desféral 500mg, est en rupture totale. 

Bien qu’il soit abordable, avec un prix en Europe de 5 euros, il n’est pas disponible dans les hôpitaux depuis une longue période. Depuis sa rupture, des proches de ces malades recourent au marché parallèle pour l’avoir. Mais ce moyen n’est pas régulier et dépend parfois de la disponibilité des ressources financières des malades, car c’est un traitement à vie. «Bien que mon fils Mohamed Ilyes souffrant d’une bêta-thalassémie majeure soit correctement suivi par son médecin référent à l’hôpital Sainte-Thérèse du CHU Annaba, il n’en demeure pas moins que sa prise en charge dépend de la disponibilité de cette molécule déféroxamine. Son rôle est la chélation du fer résultant des transfusions mensuelles. 

Son absence provoquerait des complications irréversibles du pancréas ; à cet effet, je vous lance un appel pressant M. le PDG de la PCH et pour assurer la disponibilité de ce traitement hospitalier», lance avec beaucoup d’appréhension l’un des proches des malades de cette pathologie sanguine, Belhait Salah, le père d’un enfant de 14 ans. Plusieurs molécules notamment à usage hospitalier sont actuellement en rupture. Il en est ainsi, entre autres, du Dysport 500 Unités Speywood, un myorelaxant à action périphérique très utilisé dans les hôpitaux de rééducation fonctionnelle. 

La semaine dernière, le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Abderrahmane Lotfi Djamel Benbahmed, avait donné à travers un communiqué rendu public des instructions pour la libération des produits signalés sous tension dans un délai de cinq jours. «Le ministre de l’Industrie pharmaceutique a instruit l’ensemble des établissements pharmaceutiques de fabrication, d’importation et de distribution en gros à l’effet de libérer les produits sous tension dans un délai de 5 jours», a précisé la même source, ajoutant que «des inspections seront diligentées à l’effet de vérifier le respect de ces dispositions». 

 

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer