Le coin du referee / Prestation exemplaire du Rwandais Samuel Uwikunda

18/02/2024 mis à jour: 16:08
1136

Pour départager le Chabab de Belouizdad et Al Ahly National du Caire, pour le compte de la mise à jour de la 4e journée de la LDC africaine du groupe D, la Commission d’arbitrage de la CAF a désigné un trio du Rwanda. L’arbitre directeur étant Samuel Uwikunda (36 ans).

 C’est un arbitre d’élite A pour avoir déjà confirmé ses grandes capacités arbitrales lors de plusieurs manifestations à l’échelle continentale. A chacune de ses prestations, l’arbitre Samuel n’a laissé derrière lui que d’excellentes évocations. 

De retour chez lui après avoir dirigé deux confrontations lors de la CAN en Côte d’Ivoire, il a été sollicité pour une mission sportive en Algérie. Instruit par la CAF, il fit observer une minute de silence à la mémoire de l’ancien ministre des Sports égyptien Lamri El Farouk et qui fut également ancien dirigeant du club du siècle, Al Ahly National. 

Comme à son habitude, sa prise en main de la confrontation fut parfaite. Jouissant d’une bonne réputation et connu par les acteurs sur le terrain, l’arbitre rwandais Samuel, de par sa maîtrise directionnelle, en favorisant l’enchaînement du jeu car doté d’un sens élevé dans l’analyse, n’a pas eu de difficultés à gérer la partie qui fut agréable, engagée et indécise. A la 10’ de jeu, il profita d’un corner au profit de Chabab de Belouizdad pour rappeler, d’une manière ostensible, ses mises en garde aux défenseurs égyptiens qui étaient réceptifs et sensibles. A la 20’, il en fit de même sur un corner accordé aux Egyptiens. 

Le 1er hors-jeu de la partie fut justement signalé et aussitôt sanctionné à la 26’ de jeu. L’arbitre était tout le temps près du ballon, c’est dire que toutes ses décisions techniques étaient indiscutables. 

A la 45’+2, il n’y avait pas de faute sur Bouras dans la surface de réparation. Le défenseur égyptien avait régulièrement taclé le ballon sans même toucher l’attaquant algérien. Après la pause citron, le jeu s’emballa encore davantage en raison d’un excellent arbitrage. A la 50’, sur un coup franc accordé au CRB et soucieux de faire respecter la distance réglementaire des 9,50m, il traça la ligne au mur des joueurs du Ahly. 

Benyada a failli ouvrir le score sur l’exécution. C’est pour dire que le respect du mur de la distance des 9,15m peut valoir des performances. La confrontation s’est jouée dans un fair-play total, grâce à une juste démarche arbitrale. Quatre avertissements furent quand même distribués équitablement (2 pour le Chabab et autant pour Al Ahly).  

Copyright 2024 . All Rights Reserved.